Publié dans Culture

Colline d’Ambohimanga Rova - Une sensibilisation porte-à-porte pour la Commune

Publié le vendredi, 02 décembre 2016

La colline royale d’Ambohimanga est devenue une richesse de Madagascar, propre aux  Malagasy et dorénavant une fierté de l’humanité toute entière à travers son histoire, ses particularités matérielles et immatérielles ainsi que les retombées économiques qu’elle engendre. Le 16 décembre 2001, cette colline royale a été proclamée « Patrimoine mondial de l’humanité  », reconnue pour sa « valeur universelle exceptionnelle », lors de la 25e session du Comité du patrimoine mondial à Helsinki (Finlande). Le site s’étend sur une surface de 59 ha.


Tous les cinq ans, l’Office du site culturel de la colline royale d’Ambohimanga Rova (Oscar) célèbre l’anniversaire de l’inscription d’Ambohimanga Rova dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité.  Cette année, la célébration qui durera une semaine, sera axée sur la sensibilisation et l’information sur le site. Cet événement sera marqué par divers événements et activités socio-culturels, entre autres la sortie d’un ouvrage sur la colline royale d’Ambohimanga, une randonnée culturelle, des journées de sensibilisation en porte-à-porte, ou encore l’« Amontana Krismasy » et du « Hira gasy ». Pour entamer la célébration, une randonnée culturelle se tiendra le samedi 10 décembre prochain. Il s’agira d’une visite au cœur de la forêt de la colline à partir du portail d’Ambatomitsangana, suivie d’un circuit court. Ce sera l’une des destinations où les visiteurs pourront découvrir une dizaine  d’éléments culturels caractérisant la colline. Cette mini-aventure est offerte gratuitement par l’Oscar.


Puis, une sensibilisation aura lieu dans les 22 Fokontany de la Commune d’Ambohimanga Rova. Durant deux jours, les 14 et 15 décembre, l’Oscar organisera des animations « porte-à-  porte ». Une occasion pour la population et les riverains de s’informer directement sur la colline royale d’Ambohimanga, ainsi que sur les festivités lors de la célébration de son 15e anniversaire.  Depuis ces 15ans, l’Oscar a ouvert trois destinations dans ce site, dont le circuit court, moyen et long. Elles sont ouvertes au public, notamment les étudiants et les  chercheurs. L’objectif est de faire connaître les différents éléments qui forment le site, particulièrement dans le domaine archéologique, historique, touristique, environnemental et culturel. Quant à la célébration officielle, elle se tiendra le vendredi 16 décembre à la Place Fidasiana, Ambohimanga. L’événement sera animé par la fanfare du Gouvernement.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff