Publié dans Culture

« Thb tour 2016 » - Le Sud de Madagascar ferme cette édition

Publié le vendredi, 02 décembre 2016

La caravane du « Thb tour » a terminé son parcours dans le Sud de Madagascar les 19, 23 et 26 novembre derniers. Elle a sillonné trois villes, en faisant un premier arrêt au Stade municipal d’Ihosy le premier jour de l’événement, durant lequel le public a fortement  répondu à l’appel. L’ambiance était au rendez-vous avec la participation du groupe Tavy et Tsiliva.

Le voyage s’est poursuivi à Besavoa, Sakaraha, le mercredi 23 novembre avec une animation Dj et la participation du groupe humoristique Fou Hehy. Pour terminer le périple, l’équipe s’est arrêtée au Jardin de la Mer, le samedi. A Toliara, la population locale s’est prêté aux jeux et aux animations de l’équipe du « Thb tour  » et a pu se déhancher au rythme de Mamaly 2, un groupe de musique traditionnelle, et Chelin B12, un groupe très populaire de la région. La voix unique, originaire du Sud, de Théo Rakotovao, accompagnée de guitares, a clôturé le tout. Pour les amateurs d’ambiance discothèque, les animations nocturnes ont été assurées par Dj Nicki Di Manu et Dj Sniper.


Le « Thb tour » dans le Sud a été un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de fêtes. Ces festivités ont été l’occasion pour eux de découvrir et d’apprécier la culture musicale locale, mais également de s’amuser en toute convivialité et gracieusement. Aucun incident n’est survenu durant ces festivités, et cela, grâce à un grand dispositif de sécurité.


Après la fête, les équipes ont procédé au grand nettoyage des lieux sur les trois sites qui ont accueilli les festivités. Outre la dimension culturelle de l’évènement, cette édition a également engendré des retombées économiques positives sur la région.
Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff