Publié dans Culture

Randrenja - Inhumation à Malaza Andoharanofotsy

Publié le vendredi, 09 décembre 2016

Randrenja, Gérard Razafindrakoto de son vrai nom, une figure emblématique du septième art malagasy, est décédé au terme de son combat contre la maladie. La veillée funèbre aura lieu au Tranompokonolona d’Analakely. Demain, un culte religieux se tiendra à la Fjkm Androndra Fahasoavana à 13h avant que sa dépouille sera conduite à son caveau familial à Malaza Andoharanofotsy, où il va se reposer à jamais.


Gérard Razafindrakoto est un acteur confirmé. Son rôle dans la saga « Malok’ila » lui a valu son surnom de Randrenja. A part ce rôle d’acteur, il est aussi un auteur, producteur et réalisateur. Après avoir travaillé avec les équipes de Scoop Digital dans divers feuilletons  tels que « Andrebabe »,  « Jiaby jiaby » et
« Malok’ila », il a volé de ses propres ailes et a créé sa propre maison de production dénommée Horizon. Gérard a déjà écrit une dizaine de films, entre autres « Vola », « Jombilo », et « Tampody » dont le tournage est encore en cours. Randrenja est parti pour rejoindre sa famille dans « Malok’ila » dont Johary et Marianne, et a laissé derrière lui une veuve et cinq orphelins. Il a été victime d’un cancer de l’intestin, et a été hospitalisé depuis quelques temps à l’hôpital Hjra à Ampefiloha. L’équipe de la rédaction du journal La Vérité présente ses sincères condoléances à la famille, aux proches et collègues de Randrenja.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff