Publié dans Culture

Film d’espionnage malagasy - « Wrong connection » disponible en ligne

Publié le mercredi, 01 mars 2017

Des réalisateurs malagasy ont démontré qu’ils sont capables de faire des vrais films lorsqu’il y a de la volonté et la créativité nécessaire. Le premier film d’espionnage malagasy
« Wrong connection » est désormais disponible en ligne. Ce film a été déjà mis à l’épreuve par le public en avril 2016. Un an après sa présentation, les deux réalisateurs, Colin Dupré et Ando Raminoson, ont décidé de mettre ce court-métrage en ligne pour conquérir les cinéphiles des quatre coins de la planète.

Le film qui dure 15 minutes a été tourné à Antananarivo et a nécessité plus de trois mois de tournage. En plus de la version malagasy, cette œuvre est sous-titrée en français et en anglais. « Le Gouvernement malagasy découvre une arme révolutionnaire et décide de la vendre au plus offrant pour redresser l’économie du pays. La Corée du Nord remporte l’enchère, et c’est tout l’équilibre géopolitique mondial qui s’en retrouve bouleversé. L’axe Pyongyang-Tana est alors surveillé de près par la communauté internationale. Le Général Pyong est envoyé à Madagascar pour assurer la périlleuse transaction. C’était sans compter sur l’agent de la Cia, Tina, originaire de l’île, va mettre tout en œuvre pour perturber les plans machiavéliques de cet accord militaire. La Capitale malagasy se transforme alors en un véritable nid d’espions », tel est le synopsis de ce film d’espionnage. En une dizaine de minutes, les réalisateurs ont parvenu à dégager les différentes problématiques du pays, comme la différence entre deux pays, à savoir Madagascar et la France, le peuple malagasy et la diaspora en France, la pauvreté ou encore l’ingérence de la religion dans la gouvernance du pays, la corruption et le non-respect des droits de l’Homme à Madagascar. Ce court métrage n’est qu’une sorte de divertissement. C’est aussi un moyen de transmettre des messages au public, aux dirigeants…

Anatra R.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff