Publié dans Culture

« Ny Ainga » - A jamais uni et solidaire

Publié le lundi, 13 mars 2017

Depuis la mort d’Om-Gui, le leader du groupe « Ny Ainga », des rumeurs sur la séparation des membres du groupe envahissent les réseaux sociaux et les médias. Depuis, les fans ne savent plus qui croire. Hier après-midi, les trois frères, et non moins fondateurs du groupe, à l’instar de Luc, Do et Doda ont apporté leur version des faits.

« Le groupe "Ny Ainga" restera plus que jamais uni », a avancé Luc. Contrairement à l’époque d’Om-Gui, les trois nouveaux  leaders sont les principaux auteurs et compositeurs au sein du groupe. « Tous les membres de "Ny Ainga" pourraient écrire des chansons au nom du groupe », selon toujours l’artiste. Ils ont ainsi annoncé leur volonté de promouvoir l’art et la valeur culturelle malagasy, en plus de satisfaire, encore et toujours, leurs admirateurs. Récemment, un enseignant-chercheur de l’Université de Maninday à Toliara a fait des recherches sur « l’esthétique et la communication dans les œuvres de "Ny Ainga" ». Une thèse qui a été sanctionnée par une mention très honorable. « Il s’agit d’une recherche qui est loin d’être terminée », a conclu Luc.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff