Publié dans Culture

Bloco malagasy - Les Tambours pour une éducation pour tous

Publié le mardi, 11 avril 2017

La Bloco malagasy vient d’accomplir sa septième tournée d’échanges interculturels. Après l’Espagne en juillet-août 2011, le Cambodge en mars 2011, le Cambodge et la Thaïlande en février-mars 2014, le Brésil en mars 2014, l’Afrique du Sud en avril-mai 2015, l’Asie du Sud-Ouest en février-mars 2016, les jeunes talentueuses de Toliara ont encore une fois connu le succès cette année avec « Tambours pour une éducation pour tous » en Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Arrivés à Toliara le 27 mars dernier, les sept percussionnistes ont connu trois semaines de partages, de renforcement de capacités et de découvertes. La première étape des séjours interculturels de la Bloco malagasy a débuté en Côte d’Ivoire le 6 mars dernier. Pendant dix jours, elles ont enchaîné les visites, les concerts et les échanges avec les artistes ainsi que les acteurs de la société civile ivoirienne. Au Burkina Faso, les sept jeunes du groupe ont passé trois jours avec l’équipe des Grandes personnes de Boromo au cours desquels elles ont effectué des parades de rues, des échanges avec les artistes locaux et des spectacles pour tout public. Ainsi, le 18 mars, elles ont joué pour les détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Boromo. Ensuite, elles ont rejoint Bobo-Dioulasso où elles ont fait des rencontres artistiques enrichissantes et exceptionnelles. Elles ont ainsi joué avec un groupe de batucada burkinabe. L’une des meilleures expériences des filles lors de ce périple en Afrique de l’Ouest est la soirée du 23 mars où elles ont joué avec deux autres groupes venant de deux pays différents: le groupe traditionnel Djoula du Burkina Faso et  la fanfare Ooz Band de la France. Ce voyage culturel a été organisé par le réseau Eau de Coco dont fait partie l’Ong Bel’Avenir, en partenariat avec l’association française « Partage » et ses collaborateurs en Afrique de l’ouest, la Fondation Covalence, Kenya Airways et Carambole. A la restitution de la tournée avec les bénéficiaires de l’Ong Bel Avenir, le 1er avril dernier, au Cinéma Tropic, les ambassadrices de la Bloco malagasy ont exprimé leur satisfaction et ont espéré que leurs efforts pour la revendication d’une éducation de qualité pour tous porteront leur fruit.
Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff