Publié dans Culture

Conservation de la tradition - Chaque ethnie aura son propre musée

Publié le mercredi, 12 avril 2017

La conservation du patrimoine culturel et celle du patrimoine naturel se confondent dans la Région mahafaly. La tradition a permis de sauvegarder de nombreux sites naturels, notamment  les forêts sacrés, des lacs, des animaux. Il s’avère d’ailleurs que le développement de la Région du Sud-ouest, fortement rurale et traditionaliste, doit passer par la redynamisation des traditions.

Conscients de ce fait, les dépositaires des traditions, à savoir les descendants des dynasties régnantes de Betioky Sud à Ampanihy Ouest, notamment les Régions de Sakatovo, Linta, Menarandra, Onilahy, ont décidé de fonder une association. En 1998, l’Association de la grande famille royale de « Maroseragna Mahafale » du Sud- ouest a été fondée sous l’égide du grand roi héritier Elakovelo Tsimamande Bahary Etiasoa. Son premier projet est la création d’un musée régional dont l’objectif est de promouvoir un développement intègre à la tradition du pays. L’association a déjà réuni 300 divers objets concernant l’ethnie mahafaly. Ce sont entre autres des armes, coiffures, bijoux, ustensiles, ainsi que des documents. A titre d’essai et afin d’acquérir de l’expérience, l’association tient déjà dans ses bureaux un musée réduit. Mise en veille depuis quelques années, la Fédération des communautés royales traditionnelles de Madagascar (Fcrtm) a décidé de reprendre le travail. Le lancement officiel de ce projet s’est tenu hier à la Bibliothèque nationale, Anosy.  « Le musée sis à Ampanihy Ouest devrait être inauguré l’année prochaine. Pour y arriver, la fédération nécessite encore un fonds assez conséquent, outre la collecte des documents, archives, photos et autres objets liés  à la Région mahafaly », a avancé la présidente de la Fcrtm, Princesse Zoendreniny Elakovelo. La construction de musées ne concerne pas seulement l’ethnie mahafaly, mais également d’autres Régions de la Grande île. En parallèle avec ce projet, une exposition intitulée « Mahafale naho ty manodidina aze » se tient à la Bibliothèque nationale, Anosy, dans la salle Gisèle Rabesahala depuis hier. L’objectif est de faire connaître au public l’ethnie mahafaly, notamment ses us et coutumes. Après la Capitale, l’exposition se déroulera à Antsiranana, Fianarantsoa, Mahajanga.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff