Publié dans Culture

Antsirabe - Une ambiance incontestée durant le week-end pascal

Publié le lundi, 17 avril 2017

Le Thb Tour est devenu la fête la plus populaire à Antsirabe. Durant le week-end pascal, les quelques 100 000 personnes venues sur le site ont eu chacune leur part de satisfaction. Du
15 au 17 avril, toute l’avenue de l’indépendance, depuis la gare jusqu’au-devant de l’Hôtel des Thermes, a été un lieu de rencontre, de rassemblement, de joie et de jeux.

Comme prévu, le site a été composé de l’espace Thb et celui destiné aux visiteurs. Ce site a rassemblé les manèges, chevaux de bois,  jeux de loto,  « Toraka kapoaka », « Tsipy tavoahangy », ou encore les tirages au sort. A l’issue de la finale du concours de chorégraphie, samedi dernier, le groupe « Ultimate 110 » a remporté la première place. Le deuxième prix a été decerné à « Sang’art ». Les heureux gagnants ont empoché, respectivement, la somme de 400 000 et de 200 000 ariary.  Dimanche, place au micro et à la musique avec le concours de « Cover ». Le duo Andrianasolo Kiady et Jojo,  ayant obtenu la première place, est reparti avec 200 000 ariary. Les 2e et 3e places ont été remportés respectivement par Andry Fetra et Manda. La première journée de la festivité a été animée par Arnaah et Big Mj, deux figures qui ont su mettre le public dans une ambiance festive et très rythmée. L’après-midi du dimanche, place à une ambiance jeune avec Pit Leo et Mr Sayda, représentant la nouvelle scène malagasy avec des paroles percutantes qui ont toutes été reprises par le public. Dans la soirée, Nina’s a apporté une ambiance tropicale ponctuée d’une vraie mise en scène avec ses danseurs. Lundi, place au roi du « batrelaky », avec Lôla sur scène, précédé des animations diverses avec « Fou Hehy ». Durant ce long week-end pascal, l’ambiance discothèque a été assurée tous les soirs avec Dj Nicki Di Manu et Dj Snipper. Notons que les matinées ont été consacrées au nettoyage du site. Durant ces trois jours de festivité, plus de 100 personnes ont également veillé à la sécurisation du site.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff