Publié dans Culture

« Nisea » - Nouvelle odeur du rock malagasy

Publié le lundi, 15 mai 2017

De beaux jours pour les adeptes du rock métal. Le dimanche 28 mai prochain, le groupe « Nisea » organisera un grand concert à l’Alliance française d’Andavamamba. Un événement qui entre dans le cadre de la promotion de son premier album.

La prestation va décoller à 14h 30, et ce, jusqu’à ce que le public vive dans l’ambiance. En attendant ce concert, son clip est diffusé dans presque toutes les chaînes Tv. Le groupe « Nisea » est né en 2010. Son manager a rencontré un musicien bassiste à l’université d’Antananarivo. En étant des passionnés de la musique rock symphonie, tous les deux ont eu la même longueur d’onde. « Le musicien a raconté au manager toutes ses motivations de parcourir le monde musical et ce, depuis longtemps », se souvient Nisea. Sur ce, un projet est né. Le mois d’octobre 2010, ils ont mis leurs pieds au studio pour enregistrer le premier single. Depuis ce moment, tous les deux n’ont cessé de trouver tous les moyens possibles afin de mettre en phase leur projet. L’année 2012,  Rojo a intégré le groupe en tant que « lead vocalist ». D’après ce qu’a expliqué le manager, « Nisea » illustre l’histoire du christianisme dans le monde entier. Ce groupe est doué dans l’univers du chœur. Ainsi, sa musique renferme un fond très harmonique.
Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff