Publié dans Culture

Concours photo - Valorisation et protection des patrimoines en danger

Publié le mardi, 16 mai 2017

Le patrimoine possède une valeur pour ses caractéristiques propres, pour ce qu'il évoque et représente. Pourtant, il est souvent fragile, vulnérable et parfois même menacé de disparaître, et cela pour différentes raisons : son âge, les phénomènes de mode, le mauvais état des structures ou des bâtiments. Pour renforcer et inciter la protection des patrimoines malagasy, l’association « Harena Madagasikara » (une association qui œuvre dans la protection du patrimoine de Madagascar) et celle en France organisent un concours de photographie.

Le concours est ouvert à tous les citoyens malagasy, majeurs et non professionnels. L’objectif du concours est de réaliser une photographie sous le thème : « Le patrimoine en danger ». 

 Le dépôt de candidature de l’œuvre sera clôturé le lundi 12 juin prochain. Les participants devront présenter une photographie numérique, non retouchée de manière informatique, format « j.peg » avec une résolution de 2 000 à 3 000 pixels. L’œuvre sera associée à une explication d’une quarantaine de lignes au maximum.

Après la clôture des candidatures, le jury, composé de  Rijasolo, journaliste et représentant de l’Agence France Presse (Afp), Parany, photographe de « No comment », Henintsoa Rafalia, journaliste photographe et représentant d’ « Anadoulu Agency » ainsi que Felana Rajaonarivelo de l’agence audiovisuelle « Fireflies », se réunira pour désigner les 3 lauréats qui seront primés. Les photos seront ensuite exposées à Lille (France), les 7, 8, 9 juillet 2017.

Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

La Une

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff