Publié dans Culture

Concours photo - Valorisation et protection des patrimoines en danger

Publié le mardi, 16 mai 2017

Le patrimoine possède une valeur pour ses caractéristiques propres, pour ce qu'il évoque et représente. Pourtant, il est souvent fragile, vulnérable et parfois même menacé de disparaître, et cela pour différentes raisons : son âge, les phénomènes de mode, le mauvais état des structures ou des bâtiments. Pour renforcer et inciter la protection des patrimoines malagasy, l’association « Harena Madagasikara » (une association qui œuvre dans la protection du patrimoine de Madagascar) et celle en France organisent un concours de photographie.

Le concours est ouvert à tous les citoyens malagasy, majeurs et non professionnels. L’objectif du concours est de réaliser une photographie sous le thème : « Le patrimoine en danger ». 

 Le dépôt de candidature de l’œuvre sera clôturé le lundi 12 juin prochain. Les participants devront présenter une photographie numérique, non retouchée de manière informatique, format « j.peg » avec une résolution de 2 000 à 3 000 pixels. L’œuvre sera associée à une explication d’une quarantaine de lignes au maximum.

Après la clôture des candidatures, le jury, composé de  Rijasolo, journaliste et représentant de l’Agence France Presse (Afp), Parany, photographe de « No comment », Henintsoa Rafalia, journaliste photographe et représentant d’ « Anadoulu Agency » ainsi que Felana Rajaonarivelo de l’agence audiovisuelle « Fireflies », se réunira pour désigner les 3 lauréats qui seront primés. Les photos seront ensuite exposées à Lille (France), les 7, 8, 9 juillet 2017.

Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes
  • Journée d'assainissement - Initiative louable mais…
  • Marc Ravalomanana - « Rajaonarimampianina manque de personnalité et d’autorité »
  • Affaire 7 février - Marc Ravalomanana encourt une arrestation
  • Reconnaissance pour la gestion de la peste - La grosse blague de l’Oms
  • Dégâts du cyclone Ava - L’inertie et l’incompétence du régime mises à nu

Editorial

  • A quand ?
     Les choses commencent à bouger ailleurs. Les séismes du changement ébranlent les anciennes habitudes de certains pays.  En Arabie Saoudite, premier producteur mondial du brut (pétrole), un pays longtemps réputé d’être hermétiquement fermé à toute influence étrangère, notamment de l’Occident, commence à ouvrir, bien que timidement, les portes et enclenche des changements notables.  Entre autres, les femmes saoudiennes, depuis toujours ignorées, retrouvent, peu à peu considérés, leurs droits les plus élémentaires. Désormais, elles peuvent entrer au stade et voir des matches ; elles peuvent conduire, etc… En outre, le roi Salmane affiche sa détermination de moraliser la vie publique, surtout, dans les rangs de la famille royale. Personne « n’est plus » au-dessus de la loi.

A bout portant

AutoDiff