Publié dans Culture

Journée internationale des musées - Accepter le passé pour envisager un avenir commun

Publié le jeudi, 18 mai 2017

Envisager un avenir au-delà des tabous et vers une meilleure compréhension de l’autre, de son histoire et de son identité. Chaque année, depuis 1977, la Journée internationale des musées est célébrée le 18 mai, à travers le monde. Cette journée est l’occasion de sensibiliser le grand public aux enjeux des musées dans le développement de la société. Comme tant d’autres pays,  Madagascar n’est pas en reste pour cette célébration. 

« Musées et histoires douloureuses : dire l’indicible dans les musées », tel est le thème de la célébration qui s’est tenue au centre « Tahala Rarihasina » à Analakely. Comme l’a annoncé le thème, l’acceptation d’un passé douloureux constitue un premier pas pour envisager un avenir commun sous le signe de la réconciliation. 

Entre autres, diverses animations, des clichés qui racontent les contextes et enjeux des musées à Madagascar sont exposés à cet endroit. Cette thématique incite le musée à s’inscrire comme acteur de l’apaisement des histoires traumatiques passées, et cela, grâce à la médiation et à la pluralité des points de vue exprimés. Elle aborde le rôle des musées qui, en se mettant au service de la société, peuvent devenir des centres de pacification des relations entre les peuples. La Journée internationale des musées fédère de plus en plus de musées à travers le monde. En 2016, plus de 35 000 musées ont participé à l’événement dans près de 145 pays.

Colline royale d’Ambohimanga Rova

Chaque année, l’Office du site culturel d’Ambohimanga Rova ou Oscar participe activement à la Journée internationale des musées. La colline royale d’Ambohimanga est un témoin vivant de l’histoire de la royauté merina d’antan. Au-delà des collections et des objets précieux, cette colline royale évoque également un musée à ciel ouvert où l’on peut apercevoir de part et d’autre, dans les recoins de la forêt, des fontaines, le lac d’Amparihimasina, des plantes endémiques, des portails et lieux sacrés en tout genre. C’est à travers son caractère si particulier que cette colline est catégorisée en tant que musée depuis 1897. 

 Anatra R.

878 Commentaires

  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    блэк джек играть

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    казино максбет слотс

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    игровые автоматы айфон

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    самые лучшие карточные игры

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    1001 игра карточная

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    игровой автомат what is cooking

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    игровые автоматы вулкан жуки

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    автомат simba 37 см звук свет

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    lundi, 13 novembre 2017

    игровой автомат moorhuhn novomatic

    Rapporter
  • Posté par ApokoaloRed
    dimanche, 12 novembre 2017

    скачать бесплатно слот лего

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

La Une

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff