Publié dans Culture

Stylisme - Rajaonarisoa Solofo Andriamparany dit Ben tire sa révérence

Publié le vendredi, 14 juillet 2017

Le monde de la culture et de l’art est de nouveau en deuil. Comme on dit, ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier. Et comment… c’est effectivement un des excellents stylistes malgaches qui a tiré sa révérence dans la soirée de jeudi dernier vers 20h. Il s’agit de Rajaonarisoa Solofo Andriamparany, plus connu par les addicts de mode par Ben. Selon sa famille, il était déjà malade mais suivait des traitements. La mort l’a donc soudainement frappé dans la soirée alors qu’il vivait encore son quotidien normalement pendant toute la journée. Ses proches ont donc tenté le tout en l’emmenant rapidement aux urgences mais malheureusement, il a succombé à sa maladie.


Le jeune homme était pourtant au summum de son art, la preuve, il n’avait que 43 ans alors qu’il était déjà célèbre dans toute l’île et même à l’étranger. La nouvelle est tombée comme un couperet pour la famille, pour ses amis mais surtout pour ses amis artistes. Apparemment, la mort ne prévient effectivement pas quand elle va frapper…Ben était souffrant et malgré sa maladie, il semblait se remettre petit à petit ciseaux et mètre à ruban dans les mains. Homme de taille fine, ne se séparant jamais de ses lunettes, il était un jeune homme plutôt calme et discret, mais jamais à court de créativité. Parti de la haute coiffure, il se trouve rapidement une affinité particulière pour le stylisme et décide d’en faire son métier. Il fait d’ailleurs partie des artistes qui ont fait leurs propres recherches pour devenir des professionnels dans le domaine. A l’époque, c’est-à-dire en 2003, année où il a commencé, l’école de stylisme n’existait pas encore. La création est ainsi un de ses points forts. « Je me souviens de Ben, je l’ai connu pour la première fois dans Tendances, une émission axée particulièrement sur la mode et la création en 2005. On voyait déjà qu’il sera un grand styliste car il avait l’art en lui, et puis, il avait en lui l’amour du partage et du savoir », confie Hary Yvette Rasolomanantsoa, une figure également connue dans le monde du stylisme mais aussi présentatrice de l’émission Tendances à l’époque.

Projets

En 2006, le jeune homme est déjà récompensé par son travail exceptionnel. Il a reçu le trophée de meilleur styliste Tendance. « Nous avons tous les deux bien avancé dans la mode, tu m’a beaucoup aider et ce serait bien si toi et moi nous organiseront ensemble mon 15ème anniversaire. C’est ce qu’il m’a dit lors de notre dernière discussion. Ça m’a beaucoup émue et j’ai tout de suite accepté. Nous avons même déjà décidé que nous allions commencer la célébration vers la fin d’année…pourtant Dieu ne l’a pas voulu ainsi », confie notre interlocutrice avec un air désespéré.
En tout cas, il est partie après avoir fait le bonheur de ses entourages. Selon les informations recueillies sur internet, il serait le créateur de la robe de mariage de Tahiry de Ndondolah sy Tahiry ainsi que les vêtements de sa famille. Ben était pourtant à Madagascar quand il les a créés et cousus et malgré cela, le résultat était à couper le souffle. Par ailleurs, le styliste a aussi déjà travaillé avec plusieurs artistes comme Poopy, Inah ou encore Miah. Ces dernières ont affirmé qu’il les a toujours épatés à chaque fois. A son actif, Ben dispose aussi plusieurs collections de vêtements qui sont toujours adorés par les fashions addicts. Ainsi, son corps a été transporté au Tranompokonolona Analakely hier et sera enterré dans son tombeau familial à Ambohidroa Antehiroka demain. En ce moment difficile, l’équipe de la rédaction de La Vérité présente ses sincères condoléances à la famille du défunt, à ses proches et à ses collègues.

Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes
  • Journée d'assainissement - Initiative louable mais…
  • Marc Ravalomanana - « Rajaonarimampianina manque de personnalité et d’autorité »
  • Affaire 7 février - Marc Ravalomanana encourt une arrestation
  • Reconnaissance pour la gestion de la peste - La grosse blague de l’Oms
  • Dégâts du cyclone Ava - L’inertie et l’incompétence du régime mises à nu

Editorial

  • A quand ?
     Les choses commencent à bouger ailleurs. Les séismes du changement ébranlent les anciennes habitudes de certains pays.  En Arabie Saoudite, premier producteur mondial du brut (pétrole), un pays longtemps réputé d’être hermétiquement fermé à toute influence étrangère, notamment de l’Occident, commence à ouvrir, bien que timidement, les portes et enclenche des changements notables.  Entre autres, les femmes saoudiennes, depuis toujours ignorées, retrouvent, peu à peu considérés, leurs droits les plus élémentaires. Désormais, elles peuvent entrer au stade et voir des matches ; elles peuvent conduire, etc… En outre, le roi Salmane affiche sa détermination de moraliser la vie publique, surtout, dans les rangs de la famille royale. Personne « n’est plus » au-dessus de la loi.

A bout portant

AutoDiff