Publié dans Culture

Mort de Régis Gizavo - La légende de l’accordéon avait 58 ans

Publié le lundi, 17 juillet 2017

Depuis le début de cette année, le ciel est et reste noir pour le paysage culturel à Madagascar. Les grands artistes, les grosses pointures et les fers de lance de la musique malgache, les vétérans et même les jeunes pouces disparaissent petit à petit. Après les quelques membres du Kaiamba, de Jean Emilien, de Prosper, de Ben et de Soamihaja, on vient d’apprendre qu’une légende de l’accordéon s’est également éteinte dimanche dernier. Il s’agit de Régis Gizavo, cet artiste qui portait toujours haut le fanion de la culture malgache partout où il est allé.

Il était pourtant en pleine forme car en tournée et a même donné son dernier concert en Corse avant que la mort ne le frappe soudainement. Triste nouvelle qui bouleverse ses fans mais surtout ses amis artistes de Madagascar All Star qui partageaient avec lui les mêmes idées, la même conception de la culture et l’importance de la langue malgache. Patriote, il ne chantait qu’en sa langue maternelle. Une vidéo, faisant le tour d’Internet, dans laquelle on le voyait accompagner l’artiste international Christophe Maé  sur scène en témoigne. « Tiako mama, tena tiako mama », disait-il tandis que l’autre chantait encore en français. Une manière de dire qu’il  aimait son pays et n’attendait rien en retour car selon lui, Madagascar a beaucoup donné pour lui en le faisant devenir ce qu’il était.  Régis Gizavo avait 58 ans, quand il est parti rejoindre les firmaments. Un homme au grand cœur, il aimait partager sa musique et surtout ses expériences. Sa passion mais surtout son talent l’ont conduit à se forger une réputation partout dans le monde. Il a même déjà travaillé avec de grands noms du showbiz international dont Sally Nyolo, I Muvrini, Cesaria Evora, Greame Allwright, Mano Solo, Louis Mhlanga, Pascal Danaé, Christophe Maé ou encore Lenine.

Parcours du combattant

En tout cas, ses œuvres resteront gravées dans le cœur des admirateurs surtout « Izay hombanao no ombako », un titre chanté avec Landy qui lui a valu une grande notoriété en 1986. Un clip a même été enregistré par la Rtm de l'époque. Régis Gizavo a réalisé quatre albums à son actif à savoir, en 1996 « Mikéa », en 2000 « Samy Olombelo », en 2006 « Stories » et enfin en 2012, « Ilakake ». A noter, qu’en 2009, il a enregistré aux côtés de  Marius Fenoamby, Erick Manana, Justin Vali, Dama et Olombelo Ricky pour la formation Madagascar All Stars. Durant son existence, il a été plusieurs fois primé. Par exemple, à Québec, où il s’est produit en 1996, on lui a remis le prix Miroir de l’espace francophone qu’il partage avec D’Gary. Il est programmé par bon nombre de festivals world, en Louisiane à Lafayette, à Angoulême où il devient un abonné des Musiques Métisses. Il a également participé au Prix découvertes Rfi de 1989 où il a remporté le prix média de ce concours, à Conakry avec son titre « Mikea ». Pour rappel, Régis Gizavo est né dans la ville de Toliara en 1959. A 14 ans, il a été admis dans une formation musicale qui assurait l’animation de soirées dansantes un peu partout dans sa ville natale. Après avoir décidé de voler de ses propres ailes, il s’installe à Paris et intègre la formation « Bohé Combo » avec entre autres Richard Bona, Sally Nyolo  ou encore Jean-Michel Pilc.  Il participe ensuite, en 1991, aux Francofolies à La Rochelle. Et dimanche dernier l’étoile s’est éteinte. En tout cas, il a bercé plusieurs générations avec sa musique et son fameux accordéon. Le programme pour les veillées funèbres et son enterrement seront prochainement dévoilés par sa famille. La Vérité présente ainsi ses sincères condoléances.

Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sarah Rabearisoa - Rajaonarimampianina, responsable devant l’histoire
  • Présidence du Sénat - Les jours d’Honoré Rakotomanana, comptés
  • Trafic illicite de bois de rose à Singapour - Mbola Rajaonah, commanditaire !
  • Président Zafy Albert - Vibrant et émouvant hommage de tout un peuple
  • Veillée funèbre de Albert Zafy - Cri d’un citoyen écœuré
  • Professeur Zafy Albert - Un dernier « Mada Raid » vers le Nord
  • Régime Rajaonarimampianina - Fierté dans la médiocrité
  • Madagascar en deuil - Le Père de la démocratie tire sa révérence
  • Air Madagascar - Besoa Razafimaharo, nouveau Dg
  • Conseiller du Président de la République - Un parc automobile luxueux et coûteux

La Une

Editorial

  • Percée de la plume
    Les professionnels de la plume, journalistiquement parlant, ont le vent en poupe. Ils percent le monde quasi fermé du pouvoir. Au Gouvernement, le département de la Communication reste l’apanage des hommes de la presse. Quoiqu’on dise de leurs parcours respectifs, parfois sinueux et obscurs pour certains, ils demeurent des confrères, anciens ou en cours. L’actuel locataire de Nanisana (ex-Ambassade de Chine), Harry Laurent Rahajason, alias Rolly Mercia, fut bel et bien un ancien collègue du Journal. Il faisait équipe en occupant un poste de dirigeant et pas n’importe lequel, mais pour des raisons dont lui seul en sait la teneur, il quitta le navire.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff