Publié dans Culture

Afrima Award - « Resim-pitia » de Shyn sélectionné dans la catégorie « révélation de l’année »

Publié le mercredi, 23 août 2017

Shyn, ce jeune artiste qui a commencé timidement sa carrière musicale il y a quelques années de cela. Ce personnage sort rarement des titres mais est toujours célèbre partout dans la Grande île et même ailleurs. Cet homme est minutieux dans son travail. En effet, il est l’interprète de la fameuse chanson « Resim-pitia » qui affiche plus d’un million de vues sur Youtube. Cet artiste pourra devenir l’artiste africain révélation de l’année 2017 s’il gagne au concours Afrima Award.

Et oui, Shyn vient d’être sélectionné dans la catégorie révélation de l’année dans ce prestigieux concours africain. Durant une conférence de presse hier, l’artiste lui-même, fier et heureux, a annoncé à la presse sa sélection tout en faisant appel au soutien de la population malgache étant donné que le vote se fait en ligne. « Les Prix  All Africa Music Awards ou Afrima sont destinés à promouvoir la musique africaine dans le monde entier, engageant des millions de fans en propulsant la musique africaine  au-delà des frontières de l'Afrique. Je représente donc Madagascar pendant ce concours c’est pour cela que je demande l’appui de tous en votant pour moi. Il suffit juste d’aller sur ma page facebook et voir le lien que j’y ai posté. Allez ensuite dans la catégorie révélation de l’année,  cliquez sur le bouton vert qui s’affichera à côté de ma photo. Le public aura droit à un vote par jour jusqu’au 10 novembre. J’irai sur place durant la cérémonie de remise de trophée qui se tiendra au Nigéria du 10 au 12 novembre et j’espère sincèrement que Madagascar remportera pour la première fois le prix. C’est une occasion pour les artistes malgaches d’enfin percer dans le showbiz Africain et s’ouvrir à l’international », confie Shyn. A préciser que le vote se base sur celui du public avec une notation de 50% et celui de l’académie avec 50%. Les fans et les malgaches pourront voter pour l’artiste une fois par jour. L’édition de 2017, présentera une ossature d’un collège d’électeurs de 100 membres et de 13 membres du jury parmi lesquels l’on retrouvera pour cette année, Charles Tabu (République démocratique du Congo), David Tayorault (Côte d’Ivoire), Joett (Tanzanie), Olisa Adibua (Nigéria), Hadja Kobélé (une guinéenne résidente aux USA). De véritables références en matière de musique africaine, venues enrichir l’expérience déjà acquise par l’équipe d’Afrima. Espérons donc que Shyn, à travers son morceau « Resim-pitia » emmènera haut le flambeau de la musique malgache en gagnant à ce concours.
T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff