Publié dans Culture

RyKala Vazo - L’originalité comme mot maître

Publié le mercredi, 04 octobre 2017

Ces derniers temps, elles n’ont pas cessé d’impression le grand public. Apparemment, ces belles et jeunes filles ne sont jamais à court d’inspiration, elles ont toujours de nouvelles idées pour émouvoir leurs fans. Du gasigasy des fois mélangé avec du folk ou encore un peu de jazz et même du trad, leur style est tout simplement innovant et exceptionnel. Dernièrement, RyKala Vazo a étonné plus d’un avec leur reprise de la célèbre chanson intitulée « Options » de Pitbull en featuring Stephen Marley.

Interprétée en anglais certes mais la touche d’originalité reste présente dans leur œuvre. Toujours interprétée avec du kabosy, de la valiha, de la guitare et du cajun, elles ont apporté une nouvelle sonorité à la chanson qui est de plus en plus écoutable. Certaines personnes ont même affirmé que c’est plus génial à écouter que l’original même. Mais en interprétant le morceau, la bande à Mirana voulait juste montrer à quel point elles sont bourrées d’idées et de personnalités. Avec plus d’une centaine de vues sur le réseau social facebook et sur Youtube, on peut dire que la formation est très suivie par les mélomanes. Pour rappel, avant cela, elles ont aussi déjà fait le buzz en 2016 avec leur cover de tube « All About That Bass » de Meghan Trainor joué encore une fois avec une valiha et un kabosy.
Interprétation
Une chose est sûre, si le groupe continue sur cette voie, un grand avenir musical s’ouvrira pour lui. D’ailleurs, son succès date maintenant de plus de deux ans et cela n’est pas prêt de s’arrêter. De nouvelles chansons arriveront bientôt comme les spectacles. Justement, des retrouvailles avec la formation seront organisées pour ce vendredi au Trass Tsiadana. Un cabaret exceptionnel où le trio s’affichera avec ses instruments respectifs. La soirée s’annonce ainsi festive et conviviale. Des femmes sur scène c’est plus qu’une ambiance contractée car on sait très bien que RyKala Vazo est capable de transformer un simple cabaret en une « boite de nuit » sans être trop exagérant. Tout cela pour dire qu’il y en aura pour tous les goûts, du slow jusqu’au « mafana » en passant par tout ce qui est gigotant. Pour l’occasion, elles proposeront un répertoire bien choisi en cette période hivernale c’est-à-dire pas trop mou ni très rebelle. Elles essayeront en tout cas de garder la température au chaud dans cette petite salle du Trass.
« Oh Ry Kala », « Gasikara » ou encore les covers comme « Option », « All About This » et bien sûr « I’m Yours » seront au menu. Elles n’oublieront pas non plus de reprendre à leur façon les grands classiques de variété et de folk malagasy pour le plus grand plaisir de tous. Bref, vendredi est une date à noter dans l’agenda pour les mélomanes. Espérons seulement que le rendez-vous ne sera pas annulé à cause de cette satanée peste !
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff