Publié dans Culture

Compagnie Lovatiana - Des actions de sensibilisation dans les écoles primaires publiques

Publié le vendredi, 10 novembre 2017

La compagnie Lovatiana utilise la danse comme un levier de développement. Pour ce faire, elle a mis en place un grand projet à long terme intitulé « Kilokolo » ayant comme objectif la sensibilisation au civisme et à la citoyenneté auprès des élèves et même des enseignants.  L’année dernière, plusieurs établissements ont pu jouir des formations et ateliers organisés par la Compagnie. Sur cinq mois, plusieurs activités se sont développées grâce à l’équipe pédagogique de Kilokolo et au soutien de ses différents partenaires.

Des écoles primaires ont été sélectionnées dans la capitale pour participer à ces activités artistiques initiées par la compagnie Lovatiana. S’orientant vers l’art, la promotion du droit des enfants s’est développée à travers des ateliers de danse, de théâtre, de chant et également de cirque. Les bénéficiaires sont des élèves de 6 à 15 ans, excepté ceux qui sont en classe d’examen. Actuellement, la Compagnie continue ses actions de sensibilisation à travers les ateliers artistiques, toujours avec des équipes professionnelless. Ainsi, depuis le mois d’août, la compagnie Lovatiana a organisé un programme de formation à destination des enseignants et éducateurs spécialisés  sur Antananarivo ville et dans la ville d’Eaux. 

Restitutions

Plusieurs établissements scolaires ont répondu favorable à ce programme avec l’aval de la Cisco et le soutien de Cbm Madagascar, partenaire du projet. En effet, les enseignants et éducateurs qui ont suivi la formation devront mettre en pratique leur acquis durant l’année scolaire 2017-2018 dans leurs lieux de fonction.  « Après la formation pédagogique et artistique d’une semaine, dispensée par l’équipe pédagogique de Kilokolo,  une semaine d’accompagnement  des enseignants se fera également au niveau  de chaque établissement scolaire pour la préparation de la restitution publique. Une première étape d’évaluation sera effectuée ce mois-ci, plus précisément le samedi 18 novembre durant la restitution des ateliers. Les enseignants devaient mettre en pratique leurs acquis dès la rentrée scolaire et ils vont tous présenter un spectacle. Un spectacle à thème dont chacun est libre de choisir. A noter que nous avons enregistré une cinquantaine d’enseignants et presque 350 élèves  issus de 9 EPP et 5 centres spécialisés bénéficiaires de ce programme », explique un responsable. Après les ateliers et formations, une restitution sera organisée à l’Epp Antanimena le samedi 18 novembre pour Antananarivo et le jeudi 23 novembre au Tranompokonolona Antsirabe pour Antsirabe. Les artistes et chorégraphes professionnels ayant participé aux ateliers et formations participeront eux aussi à ces restitutions dont le programme ne se limite pas seulement à un spectacle de danse, mais également à une sensibilisation su public sur le civisme et la citoyenneté.

T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff