Publié dans Culture

Cabaret - Quand Nanie veut souhaiter une bonne année à ses fans

Publié le mercredi, 03 janvier 2018

La nouvelle année à peine entamée,  la musique continue déjà pour les artistes notamment Nanie. Longtemps absente sur la scène nationale, étant donné qu’elle n’habite pas à Madagascar, l’artiste veut absolument profiter de sa présence dans la Grande île pour rencontrer et passer du temps avec les groupies en multipliant les apparitions à travers des cabarets et des concerts.

Nanie  a débarqué dans l’île en début de l’année 2017 mais elle n’est apparemment pas impatiente de rentrer. Elle aime partager des moments avec ses proches surtout dans un contexte plus convivial pendant lequel elle peut échanger et partager tout avec ses les inconditionnels. C’est la raison pour laquelle elle était en cabaret,  et donc  plus proche du public, que dans des grands concerts car pour elle, la musique se partage... En tout cas, connue pour son talent et sa voix rauque, l’artiste Nanie n’est plus à présenter. Celle qui a marqué la musique malgache avec sa voix d’or et les duos et trios avec des artistes malgaches de renom, pour rappel, a célébré l’année dernière ses 25 ans de scène. Une grande carrière musicale se résumant à succès car rares sont les artistes qui arrivent à tenir longtemps leur micro, comme elle le fait, surtout quand il s’agit d’un genre musical de variété. Sans aucune ride ni changement côté technique ou vocal, elle a toujours fait preuve de professionnalisme en donnant le meilleur d’elle-même pendant les concerts et cabarets organisés dans le cadre de la célébration de son jubilé d’argent.
Opportunité
Mais ce qu’il ne faut pas oublier c’est que Nanie est une artiste pas comme les autres. Dotée d’un talent inouï, elle s’adapte à tous les styles musicaux  et ses performances ont toujours convaincu et séduit tous les mélomanes et adeptes de la bonne musique. C’est ce qu’elle prouvera encore une fois pendant le premier cabaret qu’elle donnera à Tana ce vendredi au « Tany-A » sis à Bel’air. Ce sera un show unique et premier pour cette nouvelle année, une occasion pour elle de souhaiter une bonne et heureuse année aux inconditionnels qui viendront sûrement nombreux pour l’occasion. Car ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre Nanie, assise au calme sur une chaise d’un cabaret, chantant en toute sobriété ses meilleures chansons. C’est une chance et même une opportunité pour les mélomanes de passer un merveilleux moment avec elle, même si la date de sa rentrée à l’étranger n’est pas  encore confirmée. Ce qui est sûr, c’est que ce sera un rendez-vous unique à ne pas rater sous aucun prétexte. Sur des titres comme « Tanàna Tiako » ou encore « Mpivahiny », la diva ravira et enchantera ses suiveurs. Elle laissera, peut être, le public à se joindre à elle pour entonner quelques morceaux. Comme à l’accoutumée, elle est accompagnée des grands musiciens. A la fin de sa prestation, le Disc jockey Andi Jé va mettre l’ambiance aux noctambules.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff