Publié dans Culture

Préparation d'album - Le groupe G5 à Paris

Publié le lundi, 29 janvier 2018

Grâce à leurs talents mais surtout au concours de chant organisé par la télévision Viva Madagascar, les jeunes membres du groupe G5 sont actuellement devenus des stars. Des célébrités déja bien connues dans la Grande île et pourquoi pas une vraie carrière internationale. En tout cas, Mahery, Baggio, Nathan, Larry et Tojo sont en route vers le succès. Plus rien ne pourra les arrêter et d’ailleurs, les milliers de fans ne les laisseront jamais tomber.

La pluie d'encouragements lâchés par les groupies ne pourra que donner de la force à la formation. Le groupe est actuellement en pleine préparation de son premier opus. Justement, la semaine dernière, la bande à Nathan vient de quitter Madagascar pour l'Hexagone pour la concoction de son album. Ayant déjà attéri, plus précisement, à Paris, le groupe G5 est bien motivé pour prouver une bonne fois pour toutes ses capacités et talents. Une chose est sûre, c'est que la formation apportera de nouvelles sonorités à la musique malgache. Puisqu'au début du challenge, il a été convenu que les membres qui composeront le groupe seront formés pour être des créateurs. Le plagiat ne figurera donc jamais dans leur vocabulaire. Jusqu'à maintenant, Baggio et ses camarades préfèrent rester discrets et n'ont publié qu'une seule photo se régalant au KFC. Par ailleurs, Le nom du studio qui va produire le disque n'est pas encore connu mais sera sûrement communiqué très prochainement. Par ailleurs, l'oeuvre sera composée de 16 titres dont l'enregistrement a déjà débuté à Madagascar, selon l'explication d'une responsable au sein de la télévision organisatrice.
« Ce qui a été prévu demeure inchangé. L'objectif du groupe est actuellement de se faire un nom dans le showbiz national, qui semble déjà être une réussite, mais également à l'international. Parmi les lots, c’est d’offrir aux membres une chance de percer dans un monde plus professionnel, entourés d'experts et de compétents. C'est ainsi le commencement d'une belle carrière musicale pour les membres du groupe G5. A noter qu'ils ont déjà commencé à enregistrer pendant qu'ils étaient encore dans la Capitale. Lors de leur voyage, ils finaliseront l'album dans un des plus grands studios de Paris. Jusqu'à maintenant, il n'a pas encore été communiqué leur retour dans la Grande île. Rien ne presse, ils prendront le temps qu'il faut pour préparer un bon album qui fera baver le public. Une belle surprise attend donc les fans à leur retour » , explique une responsable. Il est aussi à présicer que ce voyage n'est en aucun cas une tournée. Effectivement, durant la remise de lots pendant la finale du concours de chant, il leur a été promis qu'ils effectueront des concerts à l'étranger. Ce sera pour bientôt et les groupies à l'étranger et la diaspora ne devront pas s'en inquiéter.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !
  • Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés
  • Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?
  • Cérémonie d’investiture laïque à Mahamasina - Le président de la HCC persiste et signe
  • République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Editorial

  • Laïcité !
    « Pas de bible, pas de culte ! » Une déclaration choc de Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), autour de la cérémonie d'investiture du samedi 19 janvier à Mahamasina qui créa des vagues auprès de l'opinion. Et pour répondre à ses « détracteurs », le professeur de Droit constitutionnel persiste et signe à ceux ou celles qui veulent l'entendre qu'il s'agit d'une cérémonie républicaine. Pour une fois, le principe de la laïcité de l'Etat, nettement mis en valeur dans cette nouvelle disposition, est respecté. En fait, le président de la HCC n'a fait que remettre les pendules à l'heure !

A bout portant

AutoDiff