Publié dans Culture

Rdj Mozika Award - Les grands artistes se démarquent...encore

Publié le dimanche, 04 février 2018

Un véritable honneur pour les artistes malagasy. Encore une fois, ils ont reçu des trophées dignes de leur travail. Artistes, producteurs, maisons de production, acteurs travaillant dans le domaine de la culture, animateurs radios, journalistes, personnalités publiques et bien sûr des simples fans se donnaient rendez-vous samedi dernier dans la prestigieuse salle  de réception du Cci Ivato pour la remise de trophées pour le méritants de la Rdj Music Award 2017.

Pour l’occasion, tout le monde était sur ses trente et un, bien habillé comme il faut pour  avoir les meilleures photos possibles en passant sur le fameux tapis rouge. Une opportunité pour le public de voir de ses propres yeux les stars de la musique malagasy et également de prendre quelques clichés de souvenirs. Toutes les places étaient prises, les billets étaient à sec. C’était un rencard inratable car c’est maintenant considéré comme un vrai rendez-vous national pour honorer les artistes malagasy. Tous les genres étaient confondus, ils avaient chacun leur look, leur style musical, leur vision de la culture mais ils étaient liés par la passion commune : la musique. Ainsi, dans l’après-midi du samedi dernier, plusieurs animations étaient au programme pour satisfaire les invités et le public . Certaines vedettes ne pouvaient pas venir à la cérémonie mais ont par contre envoyé un représentant.
De grande envergure
Animation de danse, des petites blagues des animateurs comme Gothlieb, Honorat ou encore Barhone sans oublier les prestations des artistes, on peut dire que tout a été bien organisé. Décoration, sonorisation, lumières, tout était étudié jusqu'au moindre détail...malgré si tout n'était pas impeccable. En tout cas, l'ambiance était chaleureuse dans la salle. D’ailleurs, ceux qui ne pouvaient pas venir à l’événement pouvaient tout suivre en direct grâce au site web d’Orange Madagascar, sponsor de la manifestation. Ainsi, plusieurs artistes, acteurs, acteurs culturels et diverses personnalités ont été invités pour attribuer les trophées aux méritants. Parmi eux figure Faly Miarantsoa Randria, président de l'association des journalistes culturels Sorakanto qui a annoncé le gagnant dans la catégorie « Mozika milamina ». Il faut dire que le moment le plus attendu de l'assistance était la remise des trophées et l'annonce des noms des vainqueurs. On cite entre autres des grosses pointures comme Black Nadia et Tence Mena qui ont respectivement rafflé les trophées dans les catégories « Mozika mafana feminin » avec le titre Ambanivolo d'Origine et « Mozika milamina » avec le morceau Anao no tegna izy « en featuring avec Robbie. Mais l'artiste qui a marqué la soirée était surtout Shyn qui a décroché 3 trophées. Un vrai exploit pour le chanteur, il a eu le prix du meilleur artiste de l'année mais également de la meilleure musique afro dance avec « Resim-pitia » et de la meilleure musique Rn'b avec « Overdose ». Ce dernier a dédié une médaille à sa femme Denise qui était aussi nominée mais n'a malheureusement pas eu sa récompense. Par ailleurs, Stéphanie, qui était sacrée
« meilleure artiste malagasy » selon les Voix de l'Océan Indien 2017, est également élue meilleure artiste de l'année. Larmes et joies aux yeux, ceux qui ont reçu leurs trophées ont remercié leurs fans et ceux qui leur ont soutenu depuis le début.     Néamoins, ce genre d'événement motive les artistes à se surpasser, surtout ceux qui n'ont jamais été sélectionnés dans cet Award. La manifestation continuera d'exister dans les deux ans, selon Tahina Harifetra Rasolojaona, connu sous le nom de Jaytaxx, le directeur général de la radion Rdj organisatrice.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat
  • Découverte macabre à Andraisoro - Plusieurs zones d'ombre à élucider
  • Braderie de terrains sous l'ère Ravalomanana - TIKO principal bénéficiaire
  • Trafic de bois de rose - Accusations gratuites contre Maminiaina Ravatomanga
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - La population du Vakinankaratra conquise !
  • Vie de parti - Le HVM dépouillé des ses éléments « acceptables »
  • Course à la magistrature suprême - Des détraqués salissent l’image du candidat du TGV
  • Présidentielle 2018 - Hajo Andrianainarivelo fera tout pour faire élire Andry Rajoelina
  • Election présidentielle - Guerre de leadership dans le camp du régime
  • RN 4 - Embuscade spectaculaire à Mahatsinjo, un bébé blessé

La Une

Editorial

  • La Ville des mille, méconnaissable
    Antananarivo, la Capitale de Madagascar, végète dans un état lamentable. Ternie et enlaidie par les incuries des dirigeants, régime HVM et élus TIM confondus, elle est méconnaissable. Andrianjaka, le grand roi de 1610 à 1630, le tout premier souverain de l'Imerina, fonda Antananarivo, la Ville des mille, et le fit Capitale du Royaume. D'Ambohimanga, Andrianjaka se déplaça à Ialimanga ou Analamanga pour s'y installer.Antananarivo, la Ville des mille colons ou des mille guerriers audacieux (les Tsimilefa) qui ne périrent pas en une journée, « Arivo lahy, tsy maty indray andro », Capitale royale et plus tard Capitale de Madagascar, gardait toujours sa belle réputation, son rayonnement et son charme.

A bout portant

AutoDiff