Publié dans Culture

" Djirani " - Quand les mélodies de Madagascar, de la Réunion et de Mayotte se joignent

Publié le mercredi, 21 mars 2018

Ils sont respectivement de grandes stars dans leur pays d'origine. Pourtant, à travers un projet de création initié par l'Institut français de Madagascar (Ifm), ils ont l'occasion de jouer ensemble sur une même scène. Il s'agit de l'artiste mahorais Mikidache Daniel, du Réunionnais Davy Sicard et du groupe malagasy Mikéa. " Djirani " qui signifie en langue de Molière voisin, tel est l'intitulé du projet qui n'était au début qu'un désir mais qui, au fil du temps, notamment grâce à la maturité du centre culturel et aussi des artistes, s'est réalisé.

De plus, ces artistes partagent ce même désir de se rencontrer, de travailler ensemble et de mettre en commun leur énergie artistique. C'est d'ailleurs le but de cette rencontre qui est de créer une nouvelle sonorité, rassembler les différentes cultures de ces trois pays mais surtout le talent de ces artistes pour donner quelque chose de nouvelle puisqu'ils ont chacun leur genre de musique, leur style mais également leur inspiration mais qui peut, en fin de compte trouver un point commun. Cette attraction est d’autant plus puissante quand ils réalisent que leurs univers artistiques respectifs convergent dans la même direction : la place centrale de la voix et de la guitare, la sensibilité et la transversalité dans l’écriture, la finesse et la poésie dans les compositions, l’énergie et la présence qui les animent sur scène. Toutes ces qualités partagées motivent ces trois artistes à mettre en commun leurs idées, leur talent et leur charisme artistique pour atteindre le niveau d’excellence fixé par cette création musicale. 

Culture 

" Djirani donne déjà une envie de conjuguer notre musique puisqu'il y a rythmiquement et mélodiquement des arrangements compatibles qui peuvent être exploités. Il y aura effectivement de mélange notamment de langue mais aussi de point de vue et c'est le plus intéressant dans ce genre de rencontre, c'est que tout le monde impose son propre style pour n'en faire qu'un. On n'entendra pas donc que du Mikea ou du Mikidache Daniel, on entendra un mélange des trois groupes ce qui signifie bien entendu une fusion de culture. En tout cas, le projet prend une forme de message, de paix, d'amour et de fraternité entre les trois pays puisque voisin c'est sacrée ", explique Davy Sicard durant une conférence de presse, hier. Arrivés au pays il y a une semaine, les musiciens et les chanteurs ont déjà entamé les répétitions pour pouvoir mettre sur pied un répertoire. Consciencieux et éxigeants, les musiciens et les artistes, malgré qu'ils n'ont jamais joué ensemble, n'ont pas eu du mal à travailler sur les morceaux. En effet, le répertoire sera composé en première partie des chansons de chaque groupe évidemment réarrangées de manière exceptionnelle et d'une autre part des créations. Ce concert réserve donc de grandes surprises aux mélomanes puisque même les participants sont étonnés de leur performance qu’ils ont pu réaliser en quelques jours. Le rendez-vous est déjà fixé pour le vendredi 23 mars à partir de 19h. Pour l'occasion, Théo Rakotovao, Davy Sicard et Mikidache seront accompagnés par trois grands musiciens à savoir Fanantenantsoa Dasykel à la batterie, Jahleky au piano, clavier, accordéon et Johnny Zafimahery à la basse.

T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup
  • Ex-ministre Andriamosarisoa Anicet - Détournement de 517 millions d'ariary via TAFITA
  • Contrat de pêche avec les Chinois - Quand l'économie bleue vire à la connerie des bleus HVM…
  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat

La Une

Editorial

  • Valeurs immuables
    Une armée de personnalités, des élus ou des intellectuels, des dirigeants politiques ou de Sociétés civiles, toute une plateforme de formations politiques ou d'associations, de simples citoyens, bref des personnalités célèbres dans leurs domaines respectifs se rangent publiquement du côté de Andry Nirina Rajoelina (ANR) et se disent prêts à faire aboutir cette bataille pour la magistrature suprême du pays. Le candidat n° 13, président de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM), présenté à l'origine par le TGV/MAPAR est crédité d'un large soutien auprès d'une gamme de sensibilités nationales voire internationales.

A bout portant

AutoDiff