Publié dans Culture

Le monde de la musique en deuil - Le chanteur évangélique Barry's n'est plus

Publié le vendredi, 23 mars 2018

Mauvaise nouvelle, un autre artiste vient de quitter la terre pour rejoindre le royaume des cieux. Il s'agit de Barry's Dupont Andrianarivelo connu par le grand public par Barry's, le chanteur évangélique qui faisait autrefois partie du groupe Les Adélines. Et oui, ce jeune homme talentueux, qui avait une voix exceptionnelle nous a quittés à seulement 32 ans... et dire qu'il allait bientôt célébrer ses 10 ans de scène. Comme les chrétiens le disent souvent, l’homme projette mais c’est Dieu qui réalise.

Et c'est effectivement ce qui s'est passé. Atteint d'insuffisance rénale poncutée par une complication au niveau du foie, Barry's a maintes fois été emmené à l'hôpital et même déjà subi quelques opérations. Gravement malade pendant plusieurs mois, il avait besoin de beaucoup de sang pour son épuration car il en perdait beaucoup. Au début, pendant que les maux n’étaient pas encore importants, il a été traité à domicile. Mais avec l’apparition d’une hémorragie, le médecin traitant a ordonné son transfert à l’hôpital de Befelatanana. Cependant, rien n’a changé, le sang a continué à couler de son ventre et a entrainé une fatigue totale du patient. « Il était de plus en plus malade et fatigué. Le professeur a donc ordonné de le transporter au plus vite à l’hôpital Hjra où il a été tout de suite admis à la salle de réanimation. Plusieurs appel à l'aide ont été faits et des manifestations ont déjà été organisée dans le but de l'aider mais apparemment, cela n'a pas suffi. Il a donc perdu la vie hier, à son domicile à Amboditsiry vers 2 h du matin.Attristés par la nouvelle, des milliers de fans lui ont rendu hommage en partageant ses photos sur les réseaux sociaux. Beaucoup se souviennent de Barry's comme un jeune homme sociable et amiable qui aimait donner des conseils. A part son talent de chanteur et de compositeur, il était également styliste. Son corps sera inhumé ce dimanche à Ambohitseheno après un dernier hommage à la Fjkm Amboditsiry. En ce moment difficile, l'équipe de la rédaction de La Vérité présente ses sincères condélances a sa famille et au groupe Barry's.
T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat
  • Découverte macabre à Andraisoro - Plusieurs zones d'ombre à élucider
  • Braderie de terrains sous l'ère Ravalomanana - TIKO principal bénéficiaire
  • Trafic de bois de rose - Accusations gratuites contre Maminiaina Ravatomanga
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - La population du Vakinankaratra conquise !
  • Vie de parti - Le HVM dépouillé des ses éléments « acceptables »
  • Course à la magistrature suprême - Des détraqués salissent l’image du candidat du TGV
  • Présidentielle 2018 - Hajo Andrianainarivelo fera tout pour faire élire Andry Rajoelina
  • Election présidentielle - Guerre de leadership dans le camp du régime
  • RN 4 - Embuscade spectaculaire à Mahatsinjo, un bébé blessé

La Une

Editorial

  • La Ville des mille, méconnaissable
    Antananarivo, la Capitale de Madagascar, végète dans un état lamentable. Ternie et enlaidie par les incuries des dirigeants, régime HVM et élus TIM confondus, elle est méconnaissable. Andrianjaka, le grand roi de 1610 à 1630, le tout premier souverain de l'Imerina, fonda Antananarivo, la Ville des mille, et le fit Capitale du Royaume. D'Ambohimanga, Andrianjaka se déplaça à Ialimanga ou Analamanga pour s'y installer.Antananarivo, la Ville des mille colons ou des mille guerriers audacieux (les Tsimilefa) qui ne périrent pas en une journée, « Arivo lahy, tsy maty indray andro », Capitale royale et plus tard Capitale de Madagascar, gardait toujours sa belle réputation, son rayonnement et son charme.

A bout portant

AutoDiff