Publié dans Culture

Ambondrona à Antsahamanitra - Les deux dates de concert affichent complet !

Publié le lundi, 26 mars 2018

La bande à Beranto a encore une fois démontré qu'ils sont et resteront la locomotive du rock à Madagascar. Deux concerts à cartons pleins, on s'attendait à ça depuis le début puisque quelques semaines avant les shows, les réservations étaient déjà à sec. Bref, Ambondrona, ses fans et Antsahamanitra c'est une vraie histoire d'amour. Les retrouvailles étaient électriques et les deux côtés ont passé des moments heureux ensemble.

Depuis ses débuts, le groupe partage une relation privilégiée avec ses inconditionnels et comme l’ont prouvé hier ces derniers, cette histoire d’amour est encore très loin de son dénouement. Public de tous âges, il y a ceux qui ont préféré venir pendant les deux dates pour se rassurer qu'ils n'ont rien raté. Filles, garçons, petits et grands se mettaient devant la scène, mains en forme de corne de zébu pour apprécier leurs stars préférées. Depuis le début du show jusqu'à la fin, l'ambiance a été au rendez-vous et les effets lumières et la sonorisation qui étaient au top ont beaucoup contribué au succès des concerts. Côté répertoire, toutes les chansons de la formation étaient revisitées par Kix et compagnie.
Hymne
Et comme d'habitude, à chaque début de mélodie de chaque morceau, le public se met à crier de toute sa force en chantant à haute voix les paroles connues par coeur. Le micro était effectivement tourné vers l'assistance, pendant que Kix s'amuse à accompagner Beranto et Honty à la guitare. Le point fort du groupe est sa capacité à jouer en harmonie et à improviser pendant la prestation. Charmeur qu'il est, Kix de droite à gauche remplit la scène et anime tout Antsahamanitra. On se bouscule même pour pouvoir toucher la main du leader vocal. Du slow comme le hard, petits et grands prennent du plaisir à lever leur main tout en chantant les fameux morceaux comme « Havaoziko ny eny », « Tiako hitoetra » ou encore « Ny fitempon'ny foko ».  Les titres composant le répertoire sont repris à tue-tête. Les paroles résonnent comme des hymnes dans le public. Ça bouge dans tous les sens et tout le monde est dans le même état d’esprit. En effet, les années sont passées  mais pour les compagnons de scène d’Ambondrona, rien n’a changé. Ils gardent toujours l’allure de jeunes adolescents. Et cela ne semble déranger en rien leurs fans, tant que Beranto, Honty, Blanc, Kix et Ranto leur chantent leurs grands succès avec autant d’enthousiasme et avec la même euphorie ! Une aventure qui n'est pas prête de s'achever puisque les fans ont besoin du groupe. Et même s'il y avait une troisième date, le théâtre de verdure pourrait encore être noir de monde.
T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure
  • Patrimoine de l’Etat - Le HVM fait sa braderie
  • Election présidentielle 2018 - Andry Rajoelina le candidat le mieux préparé

Editorial

  • Calendrier irrévocable
    Un arbre de taille haute, sur le sommet de la colline, attire les foudres. C’est un phénomène physique  naturel. Dans une communauté humaine donnée, quelqu’un qui a réussi dans sa vie et parvient à se hisser au top de sa carrière attise des animosités. AndryNirinaRajoelina, ancien président de la Transition, de retour au pays, entame un périple de descentes sur terrains. A la bonne surprise générale ou à la désolation totale pour certains, c’est selon, le leader du Mapar/Tgv cartonne partout où il passe. Il a été accueilli de Mahajanga à Fianarantsoa, tout récemment, en passant par Antsohihy puis Soanierana-Ivongo jusqu’à Marolambo, pour ne citer que ces quelques localités-repères, par une population entièrement en phase et enthousiasme. L’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), détaillée en long et en large durant tout le parcours par son président-fondateur en personne, reçoit un écho plus que favorable. L’IEM est la bienvenue partout où…

A bout portant

AutoDiff