Publié dans Culture

Miss & Mister Malagasy 2019 - Début des castings à Lyon lors de la rencontre nationale sportive

Publié le mercredi, 28 mars 2018

L'aventure continue pour le concours de beauté Miss et Mister Malagasy. Après avoir couronné les vainqueurs de l'édition 2018 sur le magnifique podium de l'un des plus grands et luxueux bateaux naviguant sur la Seine, le comité d'organisation du concours annonce déjà le début de l'aventure pour 2018 afin d'élire la Miss et le Mister Malagasy 2019.

Ainsi, le ton sera donné le samedi 31 mars prochain à Lyon en France, plus précisément, lors de la Rencontre nationale sportive de tous les Malagasy en Europe (Rns) réunissant environ 8000 personnes de toute la France et pays européens, comme chaque année. Comme la dernière édition, les candidats viendront  de toutes les grandes villes de France comme Toulouse, Limoges, Nice, Lyon, Le Mans, Grenoble, Nîmes et d'autres pays d'Europe comme la Suisse, l'Allemagne et la Russie. Tous les jeunes de plus de 16 ans pourront y participer tant qu'il y a du sang malagasy coulant dans leur veine. Le grand casting s'étalera sur ces trois jours consacrés à la culture et au sport. " Notre comité s'agrandit et décide cette année d'être présent dans le plus grand événement de la diaspora malagasy hors de Madagascar. Pour l'occasion, un stand sera ainsi consacré au comité Election Miss Mister Malagasy ", explique un responsable.
Programme
L'objectif est effectivement de présenter le comité mais surtout de faire connaitre l'événement qui est, au fil du temps, devenu une institution afin d'échanger avec tous ceux qui sont susceptibles de s'intéresser à l'événement notamment des partenaires. Ainsi, les amateurs de mode et de beauté pourront apprécier une exposition retraçant l'histoire du concours. On y trouvera entre autres les photos de tous les lauréats des précédentes éditions depuis 2010 ainsi que quelques photos historiques sur l'Election Miss Madagascar depuis 1960. Ceux qui viendront pourront apprécier des clichés de Rajaobelina Bodovoahangy qui a été élue la première Miss Madagascar en 1960. Des négatifs des grands moments sur l'événement ainsi que de la vidéo finale de l'élection 2018 y seront également présentés. L'événement se déroulera en présence de diverses personnalités notamment  Edwin le dernier Mister élu, ainsi que quelques lauréats des éditions précédentes, dont Aiaz Mister Malagasy en 2014 et Mister Globe 2015. A noter qu'avec Edwin, quelques candidats de la dernière promotion se sont rassemblés pour monter une association afin d'aider les enfants de Madagascar. Ces derniers seront aussi présents. Après la Rns, le casting continuera toute l'année partout en Europe. Le lancement officiel de l'événement commencera avec l'encadrement de tous les candidats en septembre. Le bouquet final se déroulera à Paris le 3 novembre. Un événement qui promet, encore une fois, de mettre en lumière la beauté de la gent féminine et masculine de la Grande île.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

La Une

Editorial

  • Premier tour !
    « Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.

A bout portant

AutoDiff