Publié dans Culture

Musique en deuil - Clarisse de Ny Voanio est partie rejoindre les étoiles

Publié le mardi, 17 avril 2018

Une grande figure de la musique locale vient de nous quitter à l'âge de 71 ans. Il s'agit de Rasoloharilala Sahondrarisoa Clarisse, un membre fondateur du groupe Ny Voanio. Elle était une personne très appréciée dans le monde de la culture et de la musique en particulier. Selon l'explication de la famille, elle a trouvé la mort à l'Hopitaly Be à Toamasina après avoir combattu la maladie depuis quelque temps. « Elle avait toujours un problème de respiration. Après avoir fait une crise, elle a été transportée à l'hôpital.

Et arrivée sur place, l’on a constaté quelle avait une maladie du coeur. La famille a tout fait ce qu'elle devait faire en tentant l'impossible mais Dieu l'a voulu ainsi », explique Sylvain Rakoto, membre de la famille. Une chose est sûre, elle sera inoubliable et laisse un grand vide dans la formation. Comme la chanson qui a beaucoup fait parler d'elle et surtout de la formation le dit, « Je ne peux pas t'oublier... », beaucoup ont regretté sa disparition et s'est souvenue d'elle comme une femme exceptionnelle qui aimait ce qu'elle faisait.
Programme
Elle partageait sa passion pour la musique avec ses sœurs sans pour autant laisser de côté son travail. En effet, elle a occupé le poste d'opératrice téléphonique chez Telecom Malagasy, devenu Poste Malagasy depuis 40 ans. Après sa retraite, elle occupait le même poste chez Telma Madagascar. Née le 4 septembre 1947, elle a depuis son enfance été passionnée de musique. Mais ce n'est qu’en 1965 qu'elle intègre son premier groupe Ny Voanio avec ses soeurs entre autres, Fara, Monique. Dans la formation, il ne restait plus donc que cette dernière (3ème voix) puisqu'avant Clarisse, Max, Fara quittèrent aussi la terre pour rejoindre les firmaments. Concernant le programme, après une veillée mortuaire au domicile de son fils au Jovena Ambalamanasy Tamatave, son corps sera ce jour transporté à la Mairie de Tamatave pour que les fans de la ville et ses alentours puissent lui rendre un dernier hommage. Le mercredi, la dépouille quittera Tamatave à destination de la Capitale. Et c’est la décision du président du syndicat des artistes qui définira si elle sera emmené au Kianjan'ny Kanto ou bien au Tranompokonolona Analakely. Les négociations sont encore en cours à l'heure où nous écrivons cet article. La levée du corps aura lieu le vendredi 20 avril prochain suivie d’un office religieux sera donné avant la mise en terre à Sabotsy Namehana. La Vérité présente ses condoléances à sa famille.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff