Publié dans Culture

Musique - Jazz Quart célèbre ses 5 ans d’existence et prépare son premier album

Publié le mardi, 05 juin 2018

Il y a quelques années, il était encore méconnu du grand public mais avec le temps, le groupe qui était sacré lauréat du concours tremplin Madajazzcar en 2013 est vite devenu célèbre. Avec Mah Band et Ahoy, ils se sont attaqués il y a quelques années, à un monument de la chanson française : Claude Nougaro. Une interprétation qui en a surpris plus d’un. Maintenant, Jazz Quart est bien réputé non seulement auprès des mélomanes amateurs de jazz mais aussi dans d’autres genres musicaux puisque la plupart de ses membres jouent dans d’autres groupes, ce qui rend également leur nom bien connu de tous. 

Vatsiahy Ravaloson au piano, Fanilo Herilala à la batterie, Tojo Rabekoto à la basse et Joro Rakotozafiarison à la guitare,  sont revenus plus matures et plus confiants de leur tournée. La dernière fois qu’on les a vus était lors de la 8e édition de Jazz@Tohatohabato qui s’est tenue la semaine dernière. Leur performance était encore une fois exceptionnelle et professionnelle. Ce n’est pas pour rien qu’Ivenco a signé ce Quartet pour les prendre sous ses ailes. Jeunes certes, mais ils ont déjà de l’expérience et un parcours exceptionnel. Leur effort leur a valu des collaborations avec les artistes de renom, malagasy comme étrangers, tels que Fanja Andriamanantena, Tiana Ewane de Cameroun et bien d’autres encore.Voilà déjà 5 ans que Jazz Quart berce les mélomanes avec ses mélodies et son style. Pour marquer cet anniversaire d’une pierre blanche, la formation prévoit effectivement d’organiser quelque chose. Demain, c’est-à-dire le 7 juin, la bande à Joro s’aventurera en solo au Kudeta Urban Club pour un grand concert. Si avant les interprétations étaient son point fort, pour l’occasion, elle interprètera ses propres compositions. Les quatre somptueux Men in Black sont ainsi déjà prêts à mettre le paquet et invitent déjà les inconditionnels à savourer un bon moment avec ces gaillards qui manient mieux leurs instruments de musique que leurs deux- roues. Par ailleurs, les membres de Jazz Quart mettent également tous leurs efforts dans la réalisation de leur premier album. Effectivement, les mélomanes pourront avoir un avant-goût de ce projet pendant le concert car quelques morceaux figurant dans l’opus y seront joués. Par ailleurs, la sortie du disque est prévue cette année. Une promesse qu’Ivenco fait aux amateurs de ce genre musical et particulièrement du groupe. D’autres titres vont également composer le répertoire. Malalanirainy sera elle aussi, de la partie pour la petite touche féminine. Cette dernière a toujours accompagné les quatre mousquetaires du Jazz durant presque tout leur parcours. Un groupe à suivre de près !
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff