Publié dans Culture

Exposition « Madagascar » - Luc Barusseau et Tsiky Sikonina étalent leur perception de l’humanité

Publié le lundi, 02 juillet 2018

Apparemment, Madagascar est la source d’inspiration de nombreux artistes étrangers. Que ce soit des chanteurs, des danseurs ou encore des photographes, la douceur de l’île, son environnement paradisiaque, ou encore la sourire des habitants, malgré la galère qu’ils subissent, sont vraiment magiques et leur donne une envie forte de s’exprimer, de partager cet amour qui est ancré dans le cœur des habitants ou encore du milieu qui l’entoure. Parmi ces artistes, on peut citer Luc Barusseau, un photographe de renom mais également ingénieur Œnologue de formation, créateur de la société « Natural Wine Concept », en France.

Ayant effectué de nombreuses fois des voyages dans la Grande île, le personnage est fasciné par la culture, l’environnement ou encore de la population de l’île. La façon de vivre, de s’habiller, de chanter ou encore de danser a donné à l’artiste beaucoup d’inspirations. Il ne s’est donc pas empêché de prendre des photos pendant son passage dans différentes régions de Madagascar. Le photographe, une fois rentré en France, a donc décidé de faire une grande exposition pour montrer au grand public la beauté de la terre malgache, de sa population et sa culture.
Pour la bonne cause
A travers « Madagascar », l’intitulé de l’exposition, et ce en collaboration avec un photographe malgache originaire de Toamasina dénommé Tsiky Sikonina, il étalera des portraits intenses et moments capturés sur une sélection photographique numérotée et signée. Leur perception de l’humanité à travers leurs œuvres seront couvertes de messages. Depuis le 28 juin dernier, jusqu’au 10 septembre prochains, les deux photographes professionnels convient les amateurs du 8e art de visiter, d’apprécier mais surtout d’acheter les portraits pour la bonne cause. Puisque l’objectif de l’expo est non seulement de montrer la beauté de la Grande île mais aussi de financer des actions pour les enfants de Madagascar puisque les œuvres seront vendues au profit de l’association « Un cœur pour Madagascar ». Cette dernière a pour mission de redonner une dignité à toutes les personnes démunies à travers l’aide, le soutien et l’investissement. Elle regroupe actuellement plus de 150 enfants allant de 3 à 14 ans. Les responsables ainsi que les bénévoles se chargent de redonner chaque jour le sourire à ces jeunes sans éducation qui, au départ, avaient l’habitude de mendier ou de voler les autres. Leur rêve c’est qu’un jour ces enfants puissent aider à leur tour d’autres enfants dans le besoin. En tout cas, c’est également une grande opportunité pour tous de visiter une magnifique propriété au charme indéniable ! Nichée dans un écrin de verdure, elle ravira les passionnés d’art, d’architecture et de vin. Un événement à ne pas manquer pour la diaspora ou encore pour les français amateurs de photographie.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff