Publié dans Culture

Exposition « Madagascar » - Luc Barusseau et Tsiky Sikonina étalent leur perception de l’humanité

Publié le lundi, 02 juillet 2018

Apparemment, Madagascar est la source d’inspiration de nombreux artistes étrangers. Que ce soit des chanteurs, des danseurs ou encore des photographes, la douceur de l’île, son environnement paradisiaque, ou encore la sourire des habitants, malgré la galère qu’ils subissent, sont vraiment magiques et leur donne une envie forte de s’exprimer, de partager cet amour qui est ancré dans le cœur des habitants ou encore du milieu qui l’entoure. Parmi ces artistes, on peut citer Luc Barusseau, un photographe de renom mais également ingénieur Œnologue de formation, créateur de la société « Natural Wine Concept », en France.

Ayant effectué de nombreuses fois des voyages dans la Grande île, le personnage est fasciné par la culture, l’environnement ou encore de la population de l’île. La façon de vivre, de s’habiller, de chanter ou encore de danser a donné à l’artiste beaucoup d’inspirations. Il ne s’est donc pas empêché de prendre des photos pendant son passage dans différentes régions de Madagascar. Le photographe, une fois rentré en France, a donc décidé de faire une grande exposition pour montrer au grand public la beauté de la terre malgache, de sa population et sa culture.
Pour la bonne cause
A travers « Madagascar », l’intitulé de l’exposition, et ce en collaboration avec un photographe malgache originaire de Toamasina dénommé Tsiky Sikonina, il étalera des portraits intenses et moments capturés sur une sélection photographique numérotée et signée. Leur perception de l’humanité à travers leurs œuvres seront couvertes de messages. Depuis le 28 juin dernier, jusqu’au 10 septembre prochains, les deux photographes professionnels convient les amateurs du 8e art de visiter, d’apprécier mais surtout d’acheter les portraits pour la bonne cause. Puisque l’objectif de l’expo est non seulement de montrer la beauté de la Grande île mais aussi de financer des actions pour les enfants de Madagascar puisque les œuvres seront vendues au profit de l’association « Un cœur pour Madagascar ». Cette dernière a pour mission de redonner une dignité à toutes les personnes démunies à travers l’aide, le soutien et l’investissement. Elle regroupe actuellement plus de 150 enfants allant de 3 à 14 ans. Les responsables ainsi que les bénévoles se chargent de redonner chaque jour le sourire à ces jeunes sans éducation qui, au départ, avaient l’habitude de mendier ou de voler les autres. Leur rêve c’est qu’un jour ces enfants puissent aider à leur tour d’autres enfants dans le besoin. En tout cas, c’est également une grande opportunité pour tous de visiter une magnifique propriété au charme indéniable ! Nichée dans un écrin de verdure, elle ravira les passionnés d’art, d’architecture et de vin. Un événement à ne pas manquer pour la diaspora ou encore pour les français amateurs de photographie.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff