Publié dans Culture

Tanora Masina Itaosy au Palais des sports - Guichets fermés, la chorale en totale communion avec les fidèles

Publié le lundi, 09 juillet 2018

Une grande occasion pour rendre gloire à Dieu pour les fidèles, en particulier les fans de la chorale évangélique Tanora Masina Itaosy (TMI). Hier, le Palais des sports Mahamasina a fait son plein, la foule était au rendez-vous et ne voulait en aucun cas manquer le spectacle de l'année de la formation. Puisqu'effectivement, TMI n'est pas le genre de groupe qui s'affiche tout au long de l'année, dans des églises et concerts privés certes, mais pas dans de grandes salles de spectacle comme le Palais des sports.

C'était donc en quelque sorte le rendez-vous à ne pas louper pour tous. Le public était comme d'habitude composé de personnes de tous âges. Filles et garçons étaient présents pour rendre gloire à Dieu à travers les chansons et les chaînes de prière effectuées tout au long du concert. Les membres de la formation, de leur côté, étaient au grand complet avec bien sûr les musiciens qui sont venus donner une touche plus vivante au spectacle. Habillés en tenue correcte, longues robes pour les filles et costards pour les garçons, tout était parfait. Une nouvelle tenue du groupe a même été présentée. Colorée en violet et en jaune et sur laquelle il est tricoté un dessin de pigeon désignant l’esprit saint. Scène, lumières, sonorisation et bien sûr les fameux grands écrans sur lesquels sont diffusées les paroles pour que le public ne se perde étaient au top. Sans fausses notes, la chorale a enchaîné ses meilleures chansons. Comme à l'accoutumée, Lovaniaina Rakotondraiavo, auteur et compositeur mais également le chef de chœur au sein de la chorale enchaîne les prières et les remerciements au Seigneur sans oublier les versets bibliques et prières qui sont de mèche avec chaque morceau chanté.
Surprises
Quelques mouvements chorégraphiques d'ensemble avec les rythmes des régions et le public qui ne se tient pas assis qui danse et chante à tue-tête. Ce qui rend exceptionnelle la TMI est surtout sa capacité de faire chanter en solo ses membres. Ces derniers se succèdent sur le devant de la scène, tous avec une excellente voix. « Matokia », « Fitsarana » ou encore avec « Ahy Jesosy », la douceur de la mélodie lâchée par les instruments décorés des voix d'ensemble a fait coulé les larmes de plus d'un. D'autres ont été poignardés par les paroles en s'identifiant dans les chansons et ont sûrement donné à l'instant même leur cœur à Jésus. C'est d'ailleurs le but du groupe qui est de faire retourner les Malagasy vers Jésus car c'est l'unique moyen de sauver Madagascar. Prière pour la nation, pour les dirigeants, pour tous les fidèles, pour les malades et sans abris, bref tout le monde a tous eu sa part de bénédiction pour l'occasion. Grosse surprise de l'après-midi, Sdn ou Sedy, ancien auteur compositeur de la formation mais habitant à l’étranger est venu spécialement pour le concert. Actuellement, il est déjà à la tête d'une chorale baptisée KTLM « Fahazavana », à Val-de-Marne, France. A noter qu'il est derrière les grands tubes comme « Kalvary », « Fitsarana » ou encore « Mamelà ny Nosinay ». Il est d’ailleurs venu avec deux représentants de cette chorale pour chanter avec TMI la chanson « Tiako ano Jesosy » dont il est lui-même le compositeur. Et bien sûr, les surprises ne se sont pas arrêtées là, en guise de transition de la première à la deuxième partie, Laurent Rakotomamonjy a chanté quelques morceaux pour le plus grand bonheur des fidèles. On a même insisté pour qu’il fasse le solo de la chanson phare de la chorale pour sa rentrée dans la deuxième période du show. Dans la seconde partie, de nouveaux singles ont été présentés notamment « Ekeo ny sitrapony », cependant, 99% des chansons entonnées étaient déjà connues. Danses, chansons, paroles saintes et surtout bonne humeur étaient au menu.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff