Publié dans Culture

Palais des sports - Lalatiana retrouve ses fans pour un concert inédit

Publié le mercredi, 11 juillet 2018

 

Elle partage toujours la bonne humeur. Avec Lalatiana, on n’est jamais près de s’ennuyer. De l’humour  « fou » au bon sens du terme et des vannes à ne plus en finir, ses proches notamment ses musiciens et son équipe en sont témoins. Mais cette belle vie, elle ne le partage pas qu’à ses proches, elle le fait surtout à ses fans, aux mélomanes quand elle se produit sur une scène.  « Quand je suis en spectacle, je me sens chez moi et je fais mes délires au quotidien sans dépasser la limite », dixit la chanteuse. Effectivement, ceux qui ont déjà assisté à une de ses apparitions pourront bien le confirmer. C’est peut-être cet ingrédient unique en son genre qui attire toujours le public vers elle. Ce dernier qui a toujours, certes, été charmé depuis toujours par sa belle voix et son charisme, mais l’humour reste un point fort de Lalatiana. Tout ça pour dire que derrière ce grand personnage du jazz, auteur et compositeur se cache une femme simple et modeste et vraiment sociable.

Les journalistes ont également eu leur part durant une conférence de presse qui s’est tenue hier à Ilafy, annonçant le grand retour de la star sur scène pour cette année. Après le fiasco de l’année dernière, elle revient effectivement avec un nouveau souffle et le même « délire », au Palais des sports Mahamasina. « L’année dernière, on ne pouvait pas faire autrement. Et cette fois encore, même si le jour du concert tombe le même jour que la finale de la coupe du monde, c’est tout à fait différent car l’ambiance sera inhabituelle. On va revisiter les anciens morceaux toujours sollicités par le public à chaque retrouvaille mais aussi « Dobla Sento » sera rejoué avec les musiciens qui m’accompagneront pour l’occasion », confie Lalatiana. Pendant le concert qui se déroulera le 15 juillet prochain à partir de 14h, elle promet découverte pour chacun et nostalgie pour d’autres. 

 Professionnel

 A noter que l’interprétation de Lalatiana du morceau « Dobla sento » a marqué le cœur des amateurs de « bà-gasy ». La chanson a été revisitée avec du romantisme, de la maîtrise, une petite dose de modernité donnant envie de dire quelle interprétation ! Pour ces retrouvailles, on aura donc l’occasion de l’écouter chanter ce morceau avec des musiciens talentueux et créatifs entre autres Tsanta Randriamihajasoa, Andriniony et Andry Mika aux instruments à cuivre, Solofo Bota et Njakanirina Rakotonirainy aux claviers, Nini à la batterie, Henintsoa à la guitare basse et comme à l’accoutumée, le guitariste Rija Randrianavonisoa est de la partie. Il y aura également Mamiliva et Vololona aux violons et Anna Quatuor au chœur. Organisées par Mi’Ritsoka production, ces retrouvailles avec Lalatiana s’annoncent exceptionnelles. Portée par ses compositions aux rythmes jazzy teintés d’un blues enivrant, la chanteuse revient forte d’une nouvelle jeunesse, toujours aussi dynamique et joviale sur scène. Le public a déjà hâte de vivre cet instant en reprenant 

en chœur ses chansons incontournables comme  « Avelao », « Nofy » et  « Ranomason’ankizy ». La disposition de la salle et de la scène sera le même que d’habitude. Côté lumière et sonorisation, l’organisateur reste toujours professionnel et promet satisfaction à tout un chacun. A titre de rappel, sa carrière musicale a démarré réellement en 1982 avec le titre « Lasalasa Ambiroa » du groupe Oro par lequel transitaient des artistes de renom tels que Nono, Solo Andrianasolo, ou encore le regretté Tôty Olivier Randriamampianina. Elle écrit en 1986 sa première chanson « Ho An’Iza Ny Masoandro », récompensée par le prix des auditeurs de Radio France Internationale. Avec sa chanson « Avelao…», Lalatiana conquiert définitivement le cœur du public malagasy mais également celui de l’extérieur. Son premier spectacle en solo s’est déroulé dans une salle pleine à craquer, le Roxy, en 1987. 

 Tahiana Andrianiaina

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff