Publié dans Culture

« Prix Rfi talents du rire » - Une occasion pour les humoristes malagasy de se surpasser

Publié le lundi, 16 juillet 2018

A Madagascar, le monde humoristique commence à se développer et la relève commence à apparaître petit à petit. Si auparavant, on n'entendait que les noms des grands comiques comme Francis Turbo, Gothlieb ou encore Fou'hehy, aujourd'hui, d'autres jeunes humoristes viennent s'ajouter à la petite liste. On peut citer entre autres l'incontournable Andry Barhone, mais aussi Finengo et Isambilo Dozera. Des petits amuseurs qui, mine de rien percent avec leurs vidéos postées sur les réseaux sociaux ou encore grâce aux quelques mini-prestations auxquelles ils ont eu l'occasion de participer.

Tout cela pour dire que la relève des humoristes malagasy est déjà assurée et que ces derniers ont encore des choses et des thèmes à raconter pour nous faire rire davantage autant que leurs aînés l'ont déjà fait auparavant. Cependant, ils font face à de nombreux problèmes tout au long de leur carrière artistique car non seulement, il manque la plateforme à laquelle ils peuvent s'exprimer et mettre à l'honneur leur talent, mais surtout l'humour fait partie des disciplines qui sont souvent négligées par le ministère de tutelle ou pire, par le public même. Mais également, les jeunes humoristes malagasy manquent de visibilité. Raison pour laquelle, ces derniers devraient participer à des concours tant internationaux que nationaux.
Justement, une occasion se présente pour eux puisque la 4e édition du « Prix Rfi talents du rire » est ouverte pour les nouveaux talents de la discipline. Il s'agit d'un concept initié  par l'humoriste Mamane, chroniqueur sur Rfi, en collaboration avec la radio mondiale dont le prix révèle les talents en herbe et récompense un jeune artiste francophone d'Afrique, de l'océan Indien et des Caraïbes. La candidature se fait uniquement en ligne et les dossiers doivent être déposés sur le site www.abidjancapitaledurire.com jusqu'au 15 septembre 2018. Selon l'explication de l'organisateur, chaque dossier doit obligatoirement comporter la fiche de candidature dûment remplie en ligne, trois liens vidéo de sketchs du participant qui peuvent être des liens vers une page Facebook, Youtube, Dailymotion, et d'autres plateformes encore. Pour cette nouvelle édition, il s'agira de trouver un nouveau talent africain de l'humour et lui donner la possibilité de se produire sur la scène du Festival Abidjan capitale du rire qui se déroulera du 6 au 9 décembre 2018. Sélectionné par un jury de professionnels, le lauréat recevra une dotation de 4 000 euros destinés au développement de sa carrière. Son prix lui sera remis sur la scène du Festival et il aura l'opportunité de jouer un sketch. Une occasion à ne pas louper ainsi pour les jeunes humoristes afin de pouvoir non seulement briller à l'extérieur, mais surtout pour assurer la promotion de leur carrière.
T.A.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff