Publié dans Culture

Musique fusion - Erick Manana en featuring avec Lokanga Köln Quartet

Publié le vendredi, 20 juillet 2018

Depuis toujours, Eric Manana a toujours trouvé le bon moyen pour étendre la musique malgache encore plus loin. Ses énièmes tournées à l’étranger témoignent de ce grand succès qui le pousse toujours à continuer et à aller de l’avant. Car pour lui, la musique malgache mérite un envol encore plus grandiose qu’elle a déjà pris auparavant. Collaborer avec des grosses pointures internationales fait parfois partie de ces techniques pour une visibilité continue sur la scène internationale des œuvres locales ou des artistes nationaux.

Justement, Erick Manana a eu l’idée ingénieuse d’associer son style personnel qu’est le « Ba gasy », avec celui du groupe de musique classique allemande, composé entièrement de femmes, le Lokanga Köln Quartet. Après le concert intitulé « Madagascar la route des rêves », une manifestation inédite qui a été mise en images par l’agence Jacaranda et en musique par Erick Manana pendant laquelle il a été accompagné de ses musiciens et invités dont le quartet, l’ambassadeur de la musique malgache dans le monde, va gâter le public de la Capitale avec deux concerts qui se tiendront au Ccesca Antanimena les 27 et 28 juillet prochains. Deux rendez-vous à caractère précieux pour les inconditionnels mais surtout une occasion pour les amoureux de bonne musique de venir admirer le talent des quatre filles qui manient très bien leurs armes : les instruments à cordes.
Projet
Pendant quatre heures de pur plaisir inouï pour de nouvelles sensations en musique, l’assistance pourra redécouvrir dans la première partie et en exclusivité les œuvres en solo d’Erick Manana avec son instrument de prédilection, la guitare. Mais aussi les compositions dans le  répertoire hybride en featuring avec Lokanga Köln Quartet composé de Jenny Führ au violon, Miriam Lormes en alto, Katharina Hoffmann au violoncelle, et Katharina Strein à la contrebasse. Ils ont travaillé, depuis quatre ans, à l’élaboration d’un spectacle, et sont prêts aujourd’hui à faire vibrer le public. Une autre manière d’apprécier le « Ba gasy » accompagné d’un quatuor classique à cordes. Les mélomanes pourront peut-être apprécier une mélange entre ce genre et la musique classique des morceaux comme « Zakeline mama », « Tambazako », « Tsy ferana » ou encore « Bonjour madame la guitare ». Un savant mélange si l’on peut le dire. Par ailleurs, le chanteur a récemment annoncé sa satisfaction pour les préparations de l’enregistrement d’un album spécial. La date de sortie de l’opus serait ainsi communiqué prochainement tout comme les endroits où l’on peut s’en procurer. En tout cas, rendez-vous est donné et le mieux c’est de regarder le show en direct parce qu’il faut croire que les mélodies des instruments sublimées par la voix d’Erick Manana sont toujours agréables à écouter.
T.A.

Fil infos

  • Ministère des Affaires étrangères - Naina Andriantsitohaina prend congé de ses collaborateurs
  • Fondation d'Andry Rajoelina - Feu vert de la HCC
  • Changement climatique - Madagascar parmi les plus vulnérables
  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants

La Une

Editorial

  • Etat riche !
    Ntsay Christian, le Premier ministre de consensus, dès le moment où il débarqua à Mahazoarivo, au palais de la Primature, jugea nécessaire l'assainissement de l'Administration. Dans le viseur du PM, le patrimoine de l'Etat dont le parc automobile se trouve, en premier lieu, en ligne de mire. Nanti d'une volonté politique inébranlable, le nouveau Premier ministre a eu le courage d'ouvrir la boîte de Pandore.  

A bout portant

AutoDiff