Publié dans Culture

Nosy Be - Dernière ligne droite pour le festival Donia

Publié le mardi, 25 septembre 2018

L’événement musico-culturel majeur se tenant chaque année à Nosy Be Hell-Ville démarrera en trombe ce mercredi 26 septembre. Le comité du festival l’a annoncé officiellement durant une conférence de presse. Ceci suite à beaucoup de doutes comme quoi la manifestation n’aura pas lieu après son report de presque de  quatre mois. A rappeler que bon nombre de personnes intéressées par ce festival, notamment les Nosybéens ont demandé à l’organisateur de surseoir l’événement à la date habituelle, c’est-à-dire pendant la semaine de la Pentecôte,  afin d’éviter un Donia en plein Ramadan. Le cofestin ne pouvait donc qu’adhérer à leur sollicitation. Les préparatifs vont évidemment bon train et sont déjà presque finis. Cette année, le comité envisage d’organiser une grande fête puisque le plus ancien festival de la Grande île célèbre cette année ses vingt-cinq ans d’existence. La commémoration sera placée sous le thème

 

« Ensemble pour la paix dans le monde ». Vingt- cinq ans que le festival prône la joie de vivre, le respect et le fihavanana à travers ses activités. Une fête familiale conviviale mais qui a ses objectifs dont la promotion des talents à Madagascar. En effet, le  festival a déjà commencé par les présélections des candidats au concours miss et mister Donia 2018. La phase éliminatoire a été effectuée au Beach Bar Ambatoloaka. 8 candidats sur 30 ont été éliminés. Quant aux autres candidats, ils ont participé à la grande finale dans la soirée du samedi dernier au gymnase. A part les candidats qui viennent de Nosy Be, Antsiranana, Ambilobe, Mahajanga et Toliary ont leurs représentants.  Ainsi, avec la présence de l'artiste Rycia et El Melo, la soirée était réussie. Les membres du jury ont essayé de sélectionner les meilleurs malgré un choix difficile. Ainsi, après une longue délibération, la jeune fille âgée de 18 ans, originaire même de Nosy Be, Jechna Hassan était sacrée miss Donia 2018. Suivie de Winna et d’Anaïs 1ère et 2ème dauphine. Pour ce qui est du mister, c’est Robert, un jeune Tuléarois âgé de 25 ans qui a remporté le trophée suivi de Stephan (Mahajanga) et d’Isidore (Nosy Be) respectivement 1er et 2ème dauphin. Par ailleurs, un grand carnaval à travers les rues de Nosy Be ouvrira les festivités, tandis que le bal d’ouverture se tiendra  à La Banane Djamandzar, animé par la princesse du salegy Ninie Donia et Dj Mourchid. Pour les trois premiers spectacles nocturnes au stade d’Ambodivoanio, on trouve entre autres Black Nadia, Tence Mena et Sisca. Pour les autres jours, on appréciera notamment Dalvis, Viavy Chila et Wendy Cathalina, sans oublier le groupe réunionnais Manyan qui viendra parfaire l’ambiance. Les jeunes talents seront aussi sous le feu des projecteurs comme Minah Bolimakoa, Legendary, H-vy, Myn’S, Naej, Antoinette, A’Kalo, Miaro Vany et bien d’autres encore. Il importe de rappeler qu’outre son aspect culturel, le festival contribue également au rayonnement du tourisme au niveau national, régional et international.

 

T.A. 

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff