Publié dans Culture

Collaboration Alliance française-consulat d'Espagne - Un concert classique avec Quatuor Squad

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Il n’ont plus rien à prouver, ils sont actuellement parmi les stars jouant de l’instrument à cordes.  A chacune de leur prestation, les membres du groupe Quatuor Squad y mettent toujours le feu. L’année dernière a particulièrement marqué le succès du groupe grâce à plusieurs collaborations avec des stars nationales comme Rak Roots ou encore Shyn ainsi qu’à travers plusieurs concerts exceptionnels dans lesquels innovations étaient toujours les maîtres mots. La reprise des bandes originales et intro de célèbres films comme celles du fameux Game of Thrones a également façonné son règne.

Cette année, la formation espère continuer sur la bonne voie et conquérir un large public tout en promouvant  musique, rythme  et celle qui lui tient à cœur : la musique classique. En effet, grâce à eux, ce genre n’est plus banalisé et les clichés et stéréotypes tournant autour ont subitement disparu, en tout cas pour ceux qui ont eu l’occasion d’entendre les merveilles qu’ils ont produites pendant ces quelques années. Les nouveautés s’enchaîneront sans nul doute cette année. Et pour commencer l’année en beauté, Quatuor Squad se produira pour un grand concert classique à l’Alliance française d’Antananarivo (Aft), le vendredi 25 janvier 2019, à 18h30. Il s’agit d’un spectacle organisé en collaboration avec le consulat d'Espagne.

A titre de rappel, le groupe Quatuor Squad est formé de quatre jeunes gens qui sont passionnés par les instruments à cordes. Il est notamment composé, entre autres, de Ravo Raboanarison (1er  violon), d'Andry Robison (2e violon), de Hervais Rabarison (Alto) et de Kiady Rakotomalala (violoncelle). Durant ce concert classique du 25 janvier, le Quatuor Squad reprendra des classiques mais également des thèmes appréciés par les jeunes. Le consulat d'Espagne étant le partenaire officiel de cet événement, des classiques hispaniques seront au rendez-vous. Interprèteront-ils les œuvres de compositeurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle ? Puisqu’effectivement, parmi les plus célèbres figurent Joaquin Turina, Gaspar Cassado, Tomas Breton et Enrique Fernandez Arbos, ce dernier étant l'un des principaux représentants de l'école espagnole de violon. Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir, c’est de venir assister au show de ce vendredi. Jeunes et grands sauront savourer cette soirée qui s'annonce des plus grandioses. Les billets sont déjà en vente à l'Alliance française d'Antananarivo. A noter que le consulat d’Espagne à Antananarivo est la seule représentation d'Espagne à Madagascar. En effe, le consulat d'Espagne à Antananarivo est l'une des 62 représentations étrangères à Madagascar, et l'une des 47 représentations étrangères à Antananarivo.

T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff