Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Culture

Journée internationale du jazz - Les femmes à l’honneur

Publié le mercredi, 01 mai 2019

Tout au long de son histoire, le jazz est un moteur de transformation sociale positive et l’est encore aujourd’hui. C’est pourquoi l’UNESCO a créé  la journée  internationale du jazz. Depuis ses origines enracinées  dans l’esclavage, cette musique  a  fait  entendre sa voix  passionnée contre toutes les formes d’oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes des cultures. Tels sont les mots d’Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO de 2009 à 2017. A noter que Madagascar célèbre ladite journée depuis 2012. Cette année, la célébration est placée sous le thème « Jazz, femmes et développement ».

D'après le ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo,  c’est la première fois que ce département ministériel a participé à la célébration de la journée internationale du jazz. « Le jazz est une musique qui véhicule l’éducation, la paix, la fraternité, la liberté. C’est cette richesse qui nous captive. Ainsi, le ministère ne restera plus comme un observateur, quant à la promotion de la culture malagasy. Il y participera », avance le ministre. Chaque année, cet événement est marqué par un atelier de sensibilisation et initialisation au jazz pour les jeunes, un podium animé par plusieurs artistes et groupes reconnus, comme Rolf et Imiangaly, Mamy Robinson, Jazz Club du CGM,… Et un cabaret concert  au Kudéta Anosy  clôturait la journée.

Ainsi, une conférence- concert intitulée « Jazz, femmes, développement » a été au menu. Elle s’est tenue à la Bibliothèque nationale à Anosy et a vu la participation de Fanja Andriamanantena, Joëlle Claude, Zara Rajaonarisoa, Sity Rakoto, Antsiva Andriamasimanana ainsi que Nirindra Rafalimanana avec l’intervention des musiciens de l’Af jazz. Durant leur intervention, ces femmes, figures emblématiques du jazz à Madagascar et dans le monde, ont avancé leurs points de vue concernant leur  participation  ainsi qu’au développement de la communauté et le pays à travers toujours le jazz. Beaucoup pensent que la musique jazz est seulement faite pour les hommes mais la présence de ces femmes en témoigne leur volonté de promouvoir cette musique de la liberté.

Anatra R.

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

La Une

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff