Publié dans Culture

Jejy music orchestra and choir - Une école pour les petits talentueux

Publié le mardi, 23 juillet 2019

Ouverte aux enfants ayant un certain niveau. « Jejy Kilonga », une branche de « Jejy music orchestra and choir » est désormais opérationnelle. Cette école de musique accueille les enfants âgés entre 5 et 15 ans et enseigne tous les instruments de musique, dont le violoncelle, la guitare, le piano, la batterie ou encore les instruments à vent comme le saxophone, la trompette, la flûte. Les enfants y apprennent et jouent tous les styles musicaux, entre autres le classique, le jazz standard, les musiques populaires ou encore les rythmes « malagasy ».

« Une trentaine d’enfants y sont actuellement inscrits. La plupart jouent double ou multiples instruments. Ce n’est pas l’âge qui compte, mais le talent et surtout la volonté d’apprendre. D’ailleurs, les enfants ont une forte capacité d’assimilation, ce qui constitue un plus », avance Miangaly Razakamahefa, directrice du centre « Jejy » à Antaninandro Ampandrana. Cet établissement fait partie des 5 centres « Jejy » implantés à Antananarivo et périphérie.

Hikalo, Henika et Amboara font partie des élèves du « Jejy Kilonga ». Ces 3 sœurs, ayant des parents musiciens, passent au moins 2h par jour dans le centre pour apprendre à jouer aux instruments et à chanter. « Après nos cours de l’après-midi, mes sœurs et moi passons du temps ici pour apprendre. Après quelques années, je maîtrise maintenant le violon, la trompette, le piano et le sax. J’ai aussi participé à divers concerts avec notre orchestre », nous confie Henika, la cadette âgée de 8 ans.

Participation à un examen international

Première participation. Des apprenants au sein de « Jejy music orchestra and choir » passeront cette année à un examen international. Des talents étrangers, ayant des compétences et expériences en matière de musique et instruments vont évaluer les apprenants malagasy à travers l’examen. Celui-ci se fera via skype et des certificats seront décernés à ceux qui le réussissent. « 10 élèves par matière et par niveau vont participer au test. Outre le fait qu’il s’agit d’une autoévaluation pour les centres Jejy et leurs apprenants, la tenue de ce test international améliorera le programme d’activités et d’enseignement », informe la directrice du centre d’Antaninandro Ampandrana. Notons que Jejy est déjà reconnu par les conservatoires français, américain et asiatique.

Par ailleurs, Jejy est actuellement ouvert à toutes collaborations, que ce soit dans l’organisation des concerts que dans l’affectation de ses musiciens. Bekoto du groupe Mahaleo fait partie des professionnels qui travaillent étroitement avec l’établissement. Certains de ses chansons sont arrangés avec l’orchestre et les élèves du centre, d’où la sortie prochaine d’un CD, fruit de cette collaboration. Aussi, divers concerts sont prévus incessamment, dont celui baptisé « le violon sous toutes ses formes » avec Tsiky, un adolescent de 15 ans qui a effectué 4 ans d’apprentissage au sein du centre. Ce concert se tiendra le 27 juillet prochain à Isoraka, où le jeune talentueux interprètera tous les styles musicaux. Rendez- vous ce samedi !

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Traite de personnes vers l’Arabie Saoudite - Une passeuse condamnée à 5 ans d’emprisonnement
  • Problèmes de la JIRAMA - “Je prendrai mes responsabilités”, affirme le Chef d’Etat
  • Stade de Mahamasina - La réhabilitation incontournable !
  • Détournement de deniers publics - Liberté provisoire refusée pour Claudine Razaimamonjy et le maire d’Ambohimahamasina
  • Revendication des îles éparses - La cohésion nationale, condition primordiale du succès
  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »

Editorial

  • Le pacte gagnant
    L’union fait la force ! Cet adage populaire universel n’a jamais déçu. Il est valable à toute situation, à toute culture et à tout pays.  La force bat tous les obstacles et fait gagner à toute bataille ! Grâce aux efforts concertés des Alliés durant la Grande guerre (39-45) que les abominables forces nazies avaient pu être repoussées et écrasées. Les soutiens au candidat n° 4, Naina Andriantsitohaina, affluent. Des mouvements associatifs de toutes les sensibilités ou des régions différentes de l’île, des formations politiques de toutes tendances, des personnalités diverses, des élus (parlementaires ou autres) et de simples citoyens se décident à prêter main forte à Naina. Et d’autres vont encore venir.  

A bout portant

AutoDiff