Publié dans Dossier

Célébration du 8 mars - L’autonomie des femmes au premier plan !

Publié le jeudi, 09 mars 2017

Malgré l’annulation de la célébration nationale de la Journée de la femme, les diverses manifestations organisées dans ce cadre ont quand même pu se faire. Le concours de projets « Vehivavy mizaka tena ara-toekarena » a pu être mené jusqu’au bout. Une occasion pour les associations féminines des 4 coins de l’île de présenter des projets innovants pour une autonomie financière des femmes. Le village des talents au féminin ou « Vohitra kanto mihary » n’était pas en reste, cette semaine.

 

578 candidatures reçues. Le concours de projets « Vehivavy mizaka tena ara-toekarena », lancé le 12 janvier dernier par le ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (Mppspf), a vu la participation de diverses associations de femmes issues des 22 Régions de l’île. Le concours, axé sur l’autonomisation des Femmes, surtout du côté financier, consiste à présenter un projet estimé à 20 millions d’ariary. Après les différentes étapes de présélection, les 18 meilleurs projets ont été présentés mardi dernier au Carlton à Anosy. La remise de prix aux 3 meilleurs projets s’est ensuite tenue hier, au lendemain du 8 mars. Rappelons que les 3 premiers prix s’élèvent respectivement à 20 millions, 10 millions et 5 millions d’ariary. Des sommes qui permettront de financer la réalisation effective des projets méritants, proposés par les associations des femmes primées.
« Ampela miray asa » à l’honneur !
Le sacre à l’association féminine provenant d’Ambovombe Androy. Le premier prix de ce concours initié par le Mppspf revient à « Ampela miray asa », laquelle a remporté le chèque de 20 millions d’ariary. Ladite association œuvre depuis 10 ans sur une pépinière afin de fournir divers jeunes plants ainsi que des arbustes fruitiers. « Avec ce soutien financier que nous venons de gagner, l’association pourra recruter 15 femmes de plus pour l’extension de notre projet. Nous allons également améliorer le système d’approvisionnement en eau en utilisant des puits modernes et des panneaux solaires. Bref, cette somme attribuée au premier prix servira de passer de la culture traditionnelle à celle moderne », avance Avisoa Aimée Rambesy, présidente de ladite association. Cette première responsable d’ajouter que « les jeunes plants, notamment les arbres fruitiers produits par la pépinière de l’association, sont très prisés à Ambovombe Androy. Les forêts s’y font de plus en plus rares ces dernières années ».
Un million d’ariary par association finaliste
Lors de la remise des prix qui s’est tenue hier au Carlton, les 15 autres associations finalistes du concours (outre les 3 premières) ont reçu chacune un chèque d’un million d’ariary venant de la Première dame. Un lot « surprise » qui a ravi les associations féminines, lesquelles ont exprimé leur joie par des remerciements et par des… danses. D’ailleurs, les autres partenaires techniques et financiers (Ptf) du Mppspf n’ont pas manqué d’attribuer des cadeaux, dont un smartphone avec crédit pour chaque association finaliste. Pour sa part, le Fonds des Nations unies pour la Population (Unfpa) a remis un chèque de 3 millions d’ariary pour assurer le suivi de la mise en œuvre des projets méritants. « Cela ne va pas s’arrêter à ce stade de concours. Le ministère envisage de chercher des financements pour la réalisation des restes de projets, lesquels sont tous innovants et contribuent à l’autonomisation financière des femmes », s’exprime Onitiana Realy, numéro un du Mppspf.

Patricia Ramavonirina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff