Publié dans Dossier

Visite apostolique à Madagascar - Le Pape François venu pour tous les Malagasy

Publié le mercredi, 25 décembre 2019

Plus de 800 000 pèlerins venus à Antananarivo. La visite du Pape François à Madagascar, du 6 au 10 septembre dernier, a marqué l’année 2019 non seulement pour les catholiques mais aussi pour tous les Malagasy. D’ailleurs, il s’agissait à la fois d’une visite apostolique et diplomatique, ce qui explique la demi-journée payée, chômée et payée, dans l’après-midi du 6 septembre. Le Souverain pontife s’est déplacé à bord d’une « Karenjy » de type Mazana II modifié, sans vitre par balles selon sa demande afin d’être en contact avec les gens. Cette papamobile est désormais la propriété de la Nonciature et ensuite de l’Archevêché d’Antananarivo.

Outre les autorités, le Pape François a pu rencontrer diverses personnalités au Palais d’Iavoloha, les prêtres, les religieux et les religieuses ainsi que les séminaristes au collège Saint-Michel d’Amparibe ainsi que les évêques de Madagascar à la cathédrale de l’Immaculée Conception d’Andohalo. A cela s’ajoutent les jeunes à Soamandrakizay, à la veille de la grande messe du dimanche 8 septembre. Un rendez-vous avec les milliers de pèlerins issus des 4 coins du pays et des îles sœurs, dont La Réunion.

Parmi les messages forts de la visite papale figurent la lutte contre la corruption, la protection de l’environnement ou encore l’encouragement des jeunes chrétiens face à plusieurs défis. L’enthousiasme et la ferveur des chrétiens se ressentent encore jusqu’à maintenant, d’autant plus que l’Eglise catholique se dit prête à agir.

Visite chez le village de l’amitié

Troisième rencontre entre le Pape François et le Père Pedro Opeka, fondateur du village de l’amitié « Akamasoa ». Le Souverain pontife n’a pas manqué de visiter ce village, suivant l’invitation de son fondateur au Vatican le 28 mai 2018. Une cérémonie en l’honneur du Pape y a été organisée, à travers les danses et les cadeaux. « Akamasoa ne sera pas un simple exemple pour les générations à venir mais, bien plus, le point de départ d’une diffusion dans tout Madagascar et dans toutes les parties du monde, et cela afin que nous puissions réaliser des modèles de développement favorisant la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale », s’est enthousiasmé le Pape François, lors de sa rencontre avec les enfants d’Akamasoa dans l’après-midi du dimanche 8 septembre. « Combien d’hommes et de femmes, de jeunes, d’enfants souffrent et sont totalement privés de tout ! Cela ne fait pas partie du plan de Dieu. Jésus nous invite plutôt à laisser mourir nos enfermements, nos individualismes orgueilleux pour laisser triompher l’esprit de la fraternité (…) pour que chacun puisse se sentir aimé, parce qu’il est compris, accepté et valorisé dans sa dignité » a-t-il encouragé. Une action déjà entamée par le Père Pedro, disciple du Pape François dans les années 1967-1968, trente ans auparavant en bâtissant Akamasoa…
Par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle
  • Soavimasoandro - L’Etat redonne le terrain au rugby
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Résultats d’un audit attendus

La Une

Editorial

  • En selle !
    Les procédures d’usage de passation de service ayant été effectuées dans la journée d’hier jeudi 16 janvier, Franck Naina Andriantsitohaina, le nouveau maire élu, prend quartier à l’Hôtel de ville d’Analakely, le siège de la Mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). Il donne l’image réelle de quelqu’un, prêt pour un long périple d’une passionnante et noble aventure, qui monte en selle d’un « deux-roues ».  

A bout portant

AutoDiff