Economie

Finances publiques - La Banque mondiale crève l’abcès

Publié le mardi, 12 avril 2016
« L’Etat devrait améliorer l’efficacité de la gestion financière dont la crédibilité du budget et la qualité du contrôle d’exécution », affirme Faniry Razafimanantsoa, économiste au sein de la Banque mondiale. Elle explique :« Il existe un écart entre la loi votée et les réalisations en matière de finances publiques. Même si Madagascar a atteint les objectifs de recettes fiscales, ils sont faibles par rapport aux potentialités du pays ».

Mahaboboka Sakaraha - Découverte d’un gisement de gaz sec

Publié le mardi, 12 avril 2016
La compagnie pétrolière « Madagascar Southern Petroleum Company » (Mspc) a découvert du gaz naturel sec exploitable, à 2 900 mètres de profondeur, dans la Région d’Atsimo-Andrefana. 20 milliards mètres cubes dans le premier puits de Mahaboboka Sakaraha sont prêts à être utilisés, selon les estimations. Mspc dispose de quatre puits. Elle a lancé la phase de recherche en 2005, et a commencé le forage en 2011. 
La stratégie de la dette à moyen terme (2016-2018) élaborée par le ministère des Finances et du Budget, la Direction générale du Trésor et la Direction de la dette publique prévoit d’améliorer la gestion des finances publiques et de la dette publique. Elle garantit aussi l’accès aux financements concessionnels auprès des bailleurs multilatéraux.

Développement durable - La bonne gouvernance est de mise

Publié le lundi, 11 avril 2016
Le Plan national de développement (Pnd) 2015-2019 est un cadre d’orientation à long terme pour instaurer une croissance plus inclusive afin d’assurer un développement durable dans la Grande Ile. Le budget estimatif de ce plan est de 25,1 milliards Usd. Selon le Directeur général du ministère de l’Economie et de la Planification, Mamy Ratolojanahary, la bonne gouvernance subordonne l’économie à une vision de développement durable. Elle inclut également la lutte contre la corruption afin de contribuer à la réduction de la pauvreté.
Bientôt. Une formation sera donnée aux magistrats et greffiers travaillant au sein du ministère de la Justice. Des membres issus de la Direction judiciaire au sein de la banque Bank of Africa (BOA) Madagascar assureront cette formation.

Production de cacao - Un exemple de commerce équitable

Publié le vendredi, 08 avril 2016
Un partenariat, qui promeut le commerce équitable du cacao à Madagascar, vise à améliorer la qualité de ce produit pour viser le marché international. L’Union des coopératives« Lazan’ny Sambirano », émanant des producteurs de cacao de l’Association pour le développement de l'agriculture et du paysannat de la vallée du Sambirano (Adaps), est la première coopérative malagasy qui exporte son cacao directement à la société Ethiquable en France, une société coopérative et participative qui agit en faveur d'un commerce équitable en soutenant l'agriculture paysanne avec actuellement 49 coopératives de petits producteurs partenaires.
Technologie. Afin de faciliter la régularisation des cartes Sim, certains opérateurs en téléphonie mobile proposent un service d’enregistrement par Internet, afin d’aider les abonnés, notamment ceux habitant loin de la Capitale ou des points de vente, à conserver leur numéro. Comme auprès des boutiques, l’utilisateur doit aller sur le site de l’opérateur et cliquer sur le lien qui permet d’enregistrer son numéro.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff