Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Commune d’Antehiroka - « Miser sur la confiance de la population »

Publié le mardi, 20 septembre 2016

La Commune d’Antehiroka, District d’Ambohidratrimo, dans la Région d’Analamanga, se distingue du fait qu’elle ne pose pas de banderole pour inciter la population à payer ses impôts.

Cette Commune compte près de 80 000 habitants, répartis en neuf « Fokontany ». De même, l’installation des commerçants informels sur les trottoirs n’a pas fait l’objet de beaucoup de difficultés. « La confiance de la population est la base de cet exploit », confie Bezoro Razakandrainy, maire de la Commune d’Antehiroka. Prochainement, cette Commune ambitionne de construire un lycée, une école primaire publique (Epp) à Antanetibe, ainsi que de réhabiliter l’Epp Amboaroy pour bientôt. Il y a environ huit ans, les employés de la Commune étaient au nombre de 60 contre moins d’une centaine actuellement. L’Etat et la région appuient cette collectivité. Les principaux revenus d’Antehiroka sont les impôts et taxes sur l’immobilier, les terrains, le marché, les droits de stationnement,…L’une de ces spéciales réalisations est la bibliothèque qui satisfait les besoins des jeunes. Jean Marc Rakotondrasendra dit Zazah, chef fokontany d’Ambohibao affirme : « La collaboration avec la population locale nécessite de l’expérience, de la capacité de conviction. Des "dina" sont appliqués à ceux qui ne paient pas par exemple la somme de 500 ariary par mois pour le ramassage des ordures ». L’année dernière, ce « Fokontany » comptait environ 30 156 habitants.

D.H.R.

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff