Publié dans Economie

Lutte contre le changement climatique - La Fao mise sur la transformation de l’agriculture

Publié le lundi, 03 octobre 2016

Le Comité de l’agriculture de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) mise sur l’innovation pour parvenir à la sécurité alimentaire et au développement durable.

 Le directeur général, José Graziano Da Silva a souligné le fait que « l’agriculture se trouve au cœur des derniers accords internationaux », notamment ceux liés aux   Objectifs de développement durable et à l’Accord de Paris sur le climat.

« Il est essentiel de mettre en place une agriculture durable afin d’éradiquer l’extrême pauvreté et la faim, d’assurer la viabilité des ressources naturelles, de s’adapter au changement climatique et de l’atténuer, de développer des systèmes alimentaires plus sains, ainsi que de renforcer la résilience des populations face aux crises et aux catastrophes naturelles », a-t-il déclaré. Malgré d’importantes améliorations en termes de productivité agricole, et ce, grâce à certaines évolutions dans le secteur, il est nécessaire de mettre davantage l’accent sur les dimensions sociales et environnementales de la durabilité.

Joachim von Braun, directeur du Centre de recherche pour le développement de l’Université de Bonn (Allemagne), a souligné l’importance de toute innovation scientifique dans le secteur agricole, et qui devra aller de pair avec une réforme politique.

« L’agriculture et les systèmes alimentaires se transforment et doivent être soutenus par une bonne coopération entre la science et la politique», a declaré von Braun.

Un panel international sur l’alimentation, la nutrition et l’agriculture devra être mis en place afin d’aider la communauté internationale, de la même manière que le  Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) aide à élaborer les politiques mondiales en matière de climat.

D.H.R.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff