Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Lutte antiacridienne - Une nouvelle campagne de prévention attendue

Publié le mardi, 04 octobre 2016

Le dernier bulletin du Programme triennal (2013-2016) de réponse d’urgence à la crise acridienne à Madagascar pour le mois de juillet révèle que dans l’Aire grégarigène, la pluviosité était très faible et inférieure aux besoins des criquets migrateurs malgaches. Des conditions thermiques favorables au développement du « Locusta migratoria capito » ne se rencontraient que dans les Basses-terres.

A l’issue de la campagne antiacridienne 2015/2016 du Programme triennal, il semble qu’il subsiste près de 3 000 ha de populations imaginales groupées dont les 2/3 sont dans le sud de l’Aire d’invasion Centre. Ces populations sont d’aspect grégaire (transiens et grégaires) mais les groupes sont de petite taille et il leur reste plus de deux mois d’hiver austral à affronter. Dans l’Aire grégarigène, les densités des populations diffuses sont ordinairement faibles et moyennes en fin  juillet 2016. Ainsi, une situation de quasi-rémission est acquise et un retour à une lutte préventive performante devient possible et doit être conduite avec détermination dès la fin du mois de septembre 2016.

Dans l’Aire grégarigène, en raison des intenses traitements effectués, une forte diminution du nombre de populations groupées a été constatée. Durant le mois de juillet 2016, 7 845 ha étaient infestés par des essaims et des vols clairs des criquets migrateurs malgaches, dont 5 055 ha ont été traités. 

« Les informations météorologiques en provenance de l’Aire grégarigène restaient insuffisantes tant sur les plans quantitatif que qualitatif, ce qui laisse présager de fortes difficultés lors de la mise en place de la surveillance dans le cadre de la stratégie de lutte préventive », estime l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

D.H.R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff