Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Lutte antiacridienne - Une nouvelle campagne de prévention attendue

Publié le mardi, 04 octobre 2016

Le dernier bulletin du Programme triennal (2013-2016) de réponse d’urgence à la crise acridienne à Madagascar pour le mois de juillet révèle que dans l’Aire grégarigène, la pluviosité était très faible et inférieure aux besoins des criquets migrateurs malgaches. Des conditions thermiques favorables au développement du « Locusta migratoria capito » ne se rencontraient que dans les Basses-terres.

A l’issue de la campagne antiacridienne 2015/2016 du Programme triennal, il semble qu’il subsiste près de 3 000 ha de populations imaginales groupées dont les 2/3 sont dans le sud de l’Aire d’invasion Centre. Ces populations sont d’aspect grégaire (transiens et grégaires) mais les groupes sont de petite taille et il leur reste plus de deux mois d’hiver austral à affronter. Dans l’Aire grégarigène, les densités des populations diffuses sont ordinairement faibles et moyennes en fin  juillet 2016. Ainsi, une situation de quasi-rémission est acquise et un retour à une lutte préventive performante devient possible et doit être conduite avec détermination dès la fin du mois de septembre 2016.

Dans l’Aire grégarigène, en raison des intenses traitements effectués, une forte diminution du nombre de populations groupées a été constatée. Durant le mois de juillet 2016, 7 845 ha étaient infestés par des essaims et des vols clairs des criquets migrateurs malgaches, dont 5 055 ha ont été traités. 

« Les informations météorologiques en provenance de l’Aire grégarigène restaient insuffisantes tant sur les plans quantitatif que qualitatif, ce qui laisse présager de fortes difficultés lors de la mise en place de la surveillance dans le cadre de la stratégie de lutte préventive », estime l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

D.H.R.

Fil infos

  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface
  • Ministères et institutions publiques - Les factures impayées de la JIRAMA ne seront plus acceptées
  • Grands travaux pour l'Emergence de Madagascar - Tous les feux sont au vert !
  • Protection des zébus - Les puces électroniques opérationnelles
  • Relations Inde -Madagascar - Un appareil de radiothérapie bientôt inauguré dans le pays
  • Législatives - Le TIM veut renverser le régime

La Une

Editorial

  • De bonne guerre !
    Le combat sinon la course bat son plein. On ne se fait pas de cadeau. A la guerre comme à la guerre, à la course comme à la course. Le semi-marathon pour siéger à Tsimbazaza entame sa dernière ligne droite.  La campagne électorale pour le scrutin des Législatives prendra fin ce samedi 25 mai. Il reste donc cinq jours aux quelque 800 candidats à convaincre leur électorat. Les 151 concurrents qui arriveront premiers gagneront les trophées et porteront chacun et chacune l’honorable titre de « Député de Madagasikara ». Mais avant tout, il faut batailler dur ! Globalement, les concurrents se répartissent en deux camps ou deux fronts. Le premier, le camp soutenant les candidats proches du régime IEM, présentés par « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRMA). Ils couvrent les 119 Districts du territoire national. Le second, le camp que l’on pourrait qualifier d’adverse, regroupe les candidats de certaines formations politiques d’opposition…

A bout portant

AutoDiff