Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Dette publique - La formation sur les négociations constitue un atout

Publié le mardi, 04 octobre 2016

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) a approuvé la proposition d’assistance technique portant sur un soutien institutionnel à la Direction de la dette publique, Direction générale du trésor, au sein du ministère des Finances et du Budget. Le programme de formation de 25 cadres concerne la gestion de la dette publique, le suivi et l’évaluation des projets.

« Même si le pays arrive à honorer ses dettes à temps, le renforcement de capacité de 15 jours en matière de négociation à l’hôtel Colbert Antaninarenina permettra de suivre l’évolution technologique. Il est dispensé par l’Institut de formation et de recherche des Nations unies», confie le secrétaire général du ministère des Finances et du Budget, Alexandre Randrianasolo.

A la fin de la séance, les participants maîtriseront les techniques de négociation des financements, le suivi des projets d’investissements publics et la gestion de la dette intérieure. L’approche sera basée sur la méthode participative et sur un engagement des apprenants à enrichir les contenus des cours par leurs expériences. 

Madagascar-Badea

La première intervention de la Badea à Madagascar date de 1976. Actuellement, cette institution financière a subventionné 23 projets, 100 % d’infrastructures d’un montant total de 160 millions usd dont trois sont actuellement en cours. Dans le cadre du programme triennal 2016-2018, sept autres projets vont être financés en partie par cette Banque. 

Des opérations d’assistance technique comme l’appui institutionnel pour l’acquisition des équipements complémentaires au profit de l’Inscae (Institut national des sciences comptables et de l’administration d’entreprise) figurent aussi parmi les réalisations de la Badea.

Pour Madagascar, la réforme dans la gestion des finances publiques inclut l’adoption de la loi sur l’endettement, l’opérationnalisation du logiciel Sygade (Système de gestion et d’analyse de la dette), la publication semestrielle du bulletin statistique de la dette, la réalisation d’une analyse de la viabilité de la dette, la rédaction d’une stratégie de la dette à moyen terme. La stratégie d’endettement du pays devra se fonder sur une diversification des titres publics et une maximisation des opportunités de mobilisation de l’épargne nationale.

D.H.R.

Fil infos

  • Mariage forcé d’une Malagasy en Chine - Une mère et sa fille devant le Parquet
  • Paysage politique malagasy - Disparition des grands partis d’antan
  • Résultats provisoires des législatives - Les « Orange » largement en tête
  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel

La Une

Editorial

  • IRMAR en pole position ?
    Nouvelle majorité ! Comme prévu et qu’il fallait s’y attendre, la CENI publiait ce samedi 15 juin sur son site officiel les résultats officiels provisoires des législatives du 27 mai 2019. « Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRMAR), l’ex-IRD, avec 84 sièges remporterait le scrutin. Sauf revirement de la situation opéré du côté de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), l’instance finale de décision officielle, une nouvelle majorité portant le dossard de la couleur Orange s’emparerait de l’Assemblée nationale. L’IRMAR, la nouvelle et légitime appellation de la plate-forme présidentielle dominerait, le conditionnel est de rigueur, jusqu’à la confirmation officielle, la nouvelle configuration politique au Palais de Tsimbazaza. Largement en tête selon les résultats affichés par la CENI, le groupement de partis faisant le « même chemin » avec Rajoelina vers la voie du redressement de la Nation survolerait les débats au sein de l’Assemblée nationale. C’est un bon augure pour le jeune Président dans…

A bout portant

AutoDiff