Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Projet « Wikwio » - Etude sur les adventices

Publié le mardi, 04 octobre 2016

Dans les îles de l’océan Indien, les mauvaises herbes ou adventices causent des pertes économiques dans les systèmes de culture vivrière et de rente. La production est limitée en raison de l’inefficacité du contrôle des mauvaises herbes, lesquelles sont responsables de 20 à 80 % des pertes de rendement.

 La connaissance de l’écologie et de la biologie des mauvaises herbes permet de contrôler l’enherbement. Le projet « Wikwio » (Identification et connaissance des adventices des cultures dans l’ouest de l’océan Indien) a été initié par plusieurs pays dont Madagascar à travers le Fofifa (Centre national de recherche en développement rural à Madagascar). Ce projet consiste à gérer par une approche scientifique et technologique les mauvaises herbes en vue d’une amélioration des rendements et de la protection des cultures.

Le programme « Wikwio » vise à construire un réseau « Science & Technology » qui consolidera les connaissances existantes, ainsi qu’à faciliter le partage des techniques sur les mauvaises herbes et la pratique de gestion efficace.

Chercheurs, agents de vulgarisation, enseignants universitaires, agriculteurs, ainsi que des partenaires venant de France, Inde, Maurice, Madagascar, Comores sont impliqués dans ce projet, lequel est financé par le programme Acp (Afrique-Caraïbes-Pacifique)-Science et technologie II de la Commission européenne. Parmi les résultats figurent le portail participatif sur la connaissance et la gestion des mauvaises herbes, le renforcement du réseau régional, le recensement de 420 espèces de mauvaises herbes.

Le projet « Wikwio » a été lancé en 2014 et s’achèvera cette année. L’atelier de clôture se tient à l’hôtel Panorama, Andrainarivo du 3 au 6 octobre.

D.H.R.

Fil infos

  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface
  • Ministères et institutions publiques - Les factures impayées de la JIRAMA ne seront plus acceptées
  • Grands travaux pour l'Emergence de Madagascar - Tous les feux sont au vert !
  • Protection des zébus - Les puces électroniques opérationnelles

La Une

Editorial

  • Coup de pouce inespéré !
    Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, procéda au démarrage officiel du projet « Fihariana » au Carlton Madagascar le samedi 18 mai 2019.Chance inattendue ! Les jeunes désirant de se lancer dans le monde des affaires mais dépourvus de moyens suffisants peuvent tenter leur chance, apparemment inattendue, à travers ce projet présidentiel. Le pays regorge de jeunes potentiels en entrepreneuriat mais souvent ils se trouvent bloqués par l’absence de moyens matériels à leur disposition surtout les apports financiers. Désormais, la porte s’ouvre. Une chance inouïe, à plus forte raison, une opportunité inattendue ! Le Chef de l’Etat, un jeune acteur de la vie nationale qui traversait toutes les étapes de la difficulté pour parvenir là où il est présentement, veut sincèrement offrir toutes les chances aux jeunes concitoyens de réaliser leur rêve. Il s’agit d’un vœu que Rajoelina se caressait dans son for intérieur depuis toujours. L’Etat dont il dirige entend jouer…

A bout portant

AutoDiff