Publié dans Economie

CT Motors - Trois modèles de marque Haval lancés sur le marché

Publié le mercredi, 05 octobre 2016

Haval, la marque supérieure de Great Wall. Très appréciées à Madagascar, les automobiles chinoises de marque Haval sont uniquement commercialisées chez CT Motors, Andraharo. Une aubaine pour cette société qui a déjà réussi à commercialiser plusieurs modèles H2 et H9 dans la Grande Ile.

Actuellement, ces deux modèles, ainsi que le modèle H8, sont lancés sur le marché automobile malagasy. Les modèles H2, H8 et H9 sont tous trois dotés de jantes en alliage aluminium, d’essuie-glace avant « twin », d’essuie-glace arrière rigide et d’un toit ouvrant.

A l’intérieur, ils sont équipés d’un volant en cuir, du système « bluetooth », d’un régulateur de vitesse, d’un ordinateur de bord, d’un système sans clé, d’une plage arrière, d’une vitre électrique, d’instruments de luminosité réglable, d’indicateur de changement de vitesse et de pédales en aluminium. La décoration d’intérieur est noire, à l’exception du H9 dont la couleur intérieure est noire et marron. Pour le système d’immobilisation, les véhicules sont dotés d’un système anti-démarrage, d’un verrouillage centralisé à distance, d’un « speed lock » (25 km/h) et d’une fonction preuve-erreur porte avant.

Les modèles H2, H8 et H9 disposent d’une capacité de réservoir de 60 litres. Ils sont également équipés de quatre freins à disque. Ce qui les différencie : leur dimension, poids, motorisation et consommation.

Consommation

D’après les explications de Carol Raoily, responsable commercial auprès de CT Motors, lors du lancement de la marque Haval, samedi dernier à Andraharo, le modèle H2 est le plus apprécié. Celui-ci consomme 8 litres de carburant aux 100 kilomètres. Il est constitué de  5 places. Le modèle H8, voiture 4x4, a une capacité de 5 places également et consomme 11,3 litres aux 100 kilomètres. Le H9, 4x4 également, a une capacité de 7 places et une consommation en carburant de 12,3 litres aux 100 kilomètres.

Tiasoa Samantha

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff