Publié dans Economie

Société d’expertise comptable - Etikà fête ses dix ans

Publié le mercredi, 26 octobre 2016

Ecoute, professionnalisme et rigueur sont les maîtres-mots du cabinet d’expertise comptable malgache Etikà Gestion Audit. Les experts-comptables accompagnent les entreprises en respectant les normes internationales qui régissent la profession. Audit et commissariat aux comptes, conseils et fiscalité sont parmi les services proposés par ce cabinet.

« Etikà est membre du réseau Jpa international (« audit, accounting, tax, consultancy »). Parmi les secteurs d’activité d’Etikà figurent le transit et les activités maritimes, le transport aérien et terrestre, le commerce et la distribution, l’agroalimentaire, les banques et institutions financières. L’expertise comptable est surtout un métier de confiance », confie Genlis Rakotomahanina, associé au sein du cabinet. Il ajoute : « Durant la crise, certaines entreprises ont souffert de la suspension de l’Agoa (« African growth and opportunity act ») et le nombre de clients du cabinet a connu une baisse ». La célébration du dixième anniversaire du cabinet Etikà s’est tenu lundi soir au Café de la Gare, Soarano.

Manque d’effectif et de moyen

Cette semaine est dédiée à la comptabilité. En effet, les 16èmes assises de la Fidef ( Fédération internationale des experts-comptables et commissaires aux comptes francophones) se tiennent à l’hôtel Carlton, Anosy, les 25 et 26 octobre. Ces assises sont axées sur le thème : « Quelle profession comptable pour servir l’économie ? Une vision pour demain ». Ateliers et sessions plénières sont au programme.

A l’issue de cette rencontre, une déclaration sur la vision des 25 ans à venir devra sortir. Mis à part en France, en Belgique et au Canada, le nombre d’experts-comptables est encore insignifiant par rapport au nombre d’habitants dans les pays francophones. Le manque d’effectif et de moyens constituent des obstacles pour cette profession.

La Fidef est une association supranationale qui existe depuis plus de 30 ans. Elle compte 47 organisations comptables dans 37 pays. Ses principales valeurs et éthiques sont liées à la francophonie. Il y aura également deux jours de réflexion sur la comptabilité du secteur public pour la Fédération panafricaine d’expert-comptable.

En effet, la situation patrimoniale des Etats et leur performance sont souvent négligées. Jaona Ely Rajeriarinalina, président de l’Ordre des experts-comptables et financiers de Madagascar, estime qu’il faut davantage faire connaître la profession de comptable et promouvoir ce métier.

 

D.H.R. 

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff