Publié dans Economie

Promotion de la transparence - Le budget communal à la loupe

Publié le jeudi, 27 octobre 2016

En collaboration avec le Ccoc (Collectif des citoyens et organisations citoyennes) et Msis- Tatao (Travail et assistance technique auprès des alliances et organisations), le projet « Quel est le budget de ma Commune ? » a été initié pour une durée de deux ans. Il est soutenu par le fonds Pissca (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs) de l’ambassade de France afin de réduire la corruption et promouvoir la transparence.

Ce projet inclut le renformcent de capacité et la promotion de la bonne gouvernance. L’objectif est de restaurer la confiance des citoyens envers les élus locaux. L’appui de l’ambassade de France est estimé à environ 162 millions d’ariary.

L’Association « Transparency International-Initiative Madagascar » a lancé officiellement ce projet « Quel est le budget de ma commune ? » soutenu par l’Ambassade de France à Madagascar, hier à l’hôtel Ibis, Ankorondrano.

Concours de presse 2016

Le concours de presse 2016 a rassemblé 17 candidatures dont 11 féminines, issues de quatre régions. Le jury était composé de sept personnes qui évaluaient les travaux de recherche et d’analyse sur l’utilisation de l’argent public. Les participants de moins de 30 ans étaient au nombre de sept, soit près de 40 % des candidats. Trois journalistes radio dont Judith Rakotovao de Rta Mahajanga, un journaliste de la télévision et un journaliste de la presse écrite, entre autres Fabiola Raharijaona de l’Hebdo de Madagascar, ont été primés. Fabiola Raharijaona avait écrit un article intitulé : « La Commune de Manjakandriana joue sur la transparence ». Robert Namearison de la radio Antsivabe Morondava a quant à lui produit une émission intitulée «  Voraho : bilan de la Commune ». Ils ont gagné chacun un téléphone Samsung, des cadeaux de Fedex et un trophée de Transparency International.

 

D.H.R.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff