Publié dans Economie

Ecole de développement - Promouvoir la création d’emplois pour les jeunes

Publié le lundi, 31 octobre 2016
Des jeunes diplômés de l'Ong Acdm Des jeunes diplômés de l'Ong Acdm

L’organisme non gouvernemental (Ong) Acdm (Actions concrètes pour le développement de Madagascar) a été créé pour contribuer au développement durable du pays à travers la réalisation de projets de développement.

Hanitriniaina Eléa Chilo, la présidente de l’Ong Acdm-Es-des (Ecole supérieure de développement économique et social) explique : « Nous voulons encourager les initiatives des jeunes à travers des formations de courte et de longue durée dans la création d’entreprises ou l’élaboration d’un business plan d’un projet ». Les formations, plutôt orientées vers la pratique, peuvent concerner le travail social, l’agronomie, l’économie ou la gestion. Le lancement officiel de la prochaine rentrée académique a été marqué samedi dernier à Behoririka. Les formateurs sont composés d’experts nationaux et d’inspecteurs du travail.  

Quand la création d’emplois reste difficile

Créer des emplois à Madagascar reste un défi de taille pour les entrepreneurs qui osent se lancer le défi. En témoigne  le Professeur Jeannot Ralph, enseignant, qui affirme que : « L’enseignement à Madagascar est en pleine phase de mutation. En effet, la création d’emplois n’est pas encore évidente et des  grands efforts restent à faire. Il faut une refondation nationale. A part la culture générale, les étudiants ont besoin de culture citoyenne, managériale et entrepreneuriale. Il faut un certain équilibre entre ces différentes cultures pour promouvoir le développement national. Les réformes concernent par exemple le développement rural, l’environnement, les finances, l’agriculture,… ».

L’Ong Acdm-Es-des se démarque des autres universités sur le fait que la base des formations et des études est orientée vers le développement comme son nom l’indique. Les formations sont axées vers les attentes des bailleurs de fonds.

 D.H.R.

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

La Une

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff