Publié dans Economie

Assurance éducation « Tafita » - Garantie pour l’avenir des enfants

Publié le mercredi, 09 novembre 2016

« Tafita » évoque la réussite. La banque Bni Madagascar et les assurances Saham proposent aux parents l’assurance éducation « Tafita » pour assurer l’avenir des enfants. Il s’agit d’un capital qui vise à financer les études supérieures ou les épargnes des enfants en vue du démarrage d’activité professionnelle.

 « En cas de décès ou d’invalidité absolue des parents, les cotisations sont prises en charge par la banque et les assurances jusqu’à la fin du contrat », souligne Attas Gervais, directeur du développement commercial et marketing de Bni Madagascar. Cette offre est destinée à toutes les personnes soucieuses de l’avenir de leurs enfants. Elle a pour avantage la possibilité d’un montant fixe de souscription et de cotisation en fonction des moyens des parents.

D.H.R.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff