Publié dans Economie

Centre d’études diplomatiques et stratégiques - Rentrée académique 2016-2017

Publié le mercredi, 09 novembre 2016

Le Centre d’études diplomatiques et stratégiques (Ceds) a pour objectif de contribuer au développement de Madagascar dans le cadre du renforcement des capacités nationales. Il permet aux cadres supérieurs de la fonction publique malgache et ceux du secteur privé de perfectionner leur connaissance en relations internationales sur les plans diplomatiques, économiques, commerciaux, juridiques.

Il organise aussi plusieurs formations en leadership, management ou en évènementiels culturels. Le Ceds publie des études et colloques internes avec ses auditeurs. Chaque promotion annuelle réunit des diplomates, décideurs, ambassadeurs, directeurs généraux,…

Conférence sur la sécurité

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (Onu) a pour objectif d’assurer les répressions par rapport à des crimes graves comme les actes de génocide ou de violation grave du droit humanitaire. Cet organe peut saisir la Cour pénale internationale (Cpi). Selon le Professeur émérite des Droits internationaux à l’Université de Paris-Sud, Professeur au Ceds Paris et conférencier à l’Ecole militaire de Paris, Daniel Dormoy, neuf sur dix décisions prises au niveau de cette Cour portent sur des affaires africaines.

« En ce qui concerne Madagascar, aucune affaire le concernant n’a été soumise à la Cpi, et le pays n’a déposé aucune plainte », avance le Vice-amiral, Lucien Rakotoarisoa, directeur de Cabinet du Secrétariat d’Etat auprès du ministère de la Défense nationale chargé de la Gendarmerie nationale. L’ouverture de l’année académique 2016-2017 de la 13ème promotion du Ceds de Madagascar a été marquée par une conférence sur les compétences du Conseil de sécurité en matière de répression pénale internationale, une conférence qui s’est tenue au Café de la Gare, Soarano.

D.H.R.

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff