Publié dans Economie

Protection de l’environnement - Ambatovy, citée en exemple

Publié le mercredi, 09 novembre 2016

Lors d’un « Tedx Talk » intitulé « Think net positive » à l’Université de Stirling, la directrice du « Biodiversity Initiative Forest Trends » et du « Business & Biodiversity Offsets Program », Kerry Ten Kate, a exposé la meilleure façon de concilier les projets d’investissement potentiellement préjudiciables avec la conservation de la biodiversité.

Elle a déclaré : « Nous n’avons pas à accepter des projets de développement qui mèneront inévitablement à une perte immense de l’habitat et des espèces ». Le programme de gestion de l’environnement d’Ambatovy été conçu suivant la hiérarchie des mitigations, c’est-à-dire éviter, minimiser, compenser et restaurer. Le tracé du pipeline d’Ambatovy a été modifié plusieurs fois lors de sa construction afin d’éviter les endroits critiques, comme les zones de ponte des grenouilles « Mantella », une espèce dorée en voie de disparition.

La compagnie minière d’Ambatovy a dédié une partie de la zone pour laquelle elle a obtenu un permis d’exploitation à des activités de conservation permanente avec ses 3 600 hectares de forêts azonales conservées sur la surface où le minerai contenant le nickel et le cobalt est extrait.

Ce projet de conservation  démontre un effort dans la planification afin de n’avoir aucune perte nette de la biodiversité. Ambatovy s’est engagée à mettre en place des plans pionniers de gestion de l’environnement pour assurer la conformité avec les normes nationales et internationales les plus élevées, et cela, tout au long des phases du projet.

D.H.R. 

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff