Publié dans Economie

Orange - Le 4g sera disponible au public à partir de 2017

Publié le vendredi, 25 novembre 2016

Pour le raccordement 4g, la mise en place des infrastructures est nécessaire. Le directeur général d’Orange, Michel Degland a annoncé lors du Salon de l’industrie de Madagascar que les conditions sont réunies pour le lancement du 4g au niveau du public au début de l’année prochaine. L’arrivée du 4g favorise les usages innovants.

C’est une opportunité pour les entreprises malgaches d’être présentes à l’international. Le numérique leur permettra de se positionner sur la carte des entreprises mondiales. En tant que partenaire des entreprises, Orange veut intégrer les nouvelles solutions numériques dans les activités des professionnels. L’objectif de cet opérateur téléphonique est de développer les activités de transformation numérique. Il ambitionne d’être un partenaire majeur de la transformation digitale de la Grande-Ile en mettant la technologie au service de l’homme. Un autre challenge est l’accompagnement des entreprises. Orange qui compte environ 900 salariés espère un succès commercial. En matière de responsabilité sociétale d’entreprise, Orange solidarité Madagascar qui existe depuis 2006 continuera énergiquement ses activités. Cet opérateur téléphonique soutient l’organisation du 16e Sommet de la Francophonie qui se déroule dans la Capitale du 22 au 27 novembre. D’importants moyens financiers et humains ont été mobilisés pour répondre aux besoins et aux exigences que requiert une telle rencontre internationale. Les endroits stratégiques du sommet sont couverts avec le réseau 4g d’Orange, en avant-première. Dans les années à venir, Orange continuera d’investir avec un volume d’investissement total de 500 milliards d’ariary pour se rapprocher davantage des Malgaches.

D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff